Pour les 30 ans de la Conf’ : Une compil’ de nos contributions en faveur d’une agriculture d’avenir !

vendredi 18 août 2017
popularité : 6%

Depuis sa création fin 2001, la branche INRA de SUD-Recherche EPST s’est retrouvée aux côtés de la Confédération Paysanne dans nombre de combats communs en faveur d’une alternative à l’agro-industrie. Avec une audience similaire dans nos secteurs respectifs (20 % aux élections professionnelles) nous pensons que ces propositions sont porteuses d’avenir. Les « 30 ans » sont l’occasion de rappeler les sujets qui nous tiennent à cœur… et qu’il s’agit de faire fructifier dans de nouvelles convergences ! … Ceci sans oublier les campagnes militantes menées également à l’échelon de Solidaires !

En pièce jointe, une version illustrée de cette compil

Il suffit de cliquer sur le titre pour accéder à l’article cité.

Sur le DOSSIER PESTICIDES, illustré ce début août avec le scandale des œufs contaminés, nous avons pointé les limites du plan Ecophyto II de 2016, sans changement global des pratiques agricoles, la seule voie vers une réelle diminution de l’utilisation des pesticides. Le lobby agro-industriel avait mis en échec les objectifs affichés lors du Grenelle de l’Environnement en 2008. Nous avons marqué notre solidarité avec les ex-salariés de Triskalia empoisonnés par l’utilisation frauduleuse de tels produits. Sur les contrôles et analyses, les questions de notre contribution d’octobre 2012 :Après la publication "Séralini" sur les risques de consommer un maïs OGM : une controverse qui nécessite de se poser les bonnes questions !

#AgricultureInnovation2025 : Face à la crise agricole et à l’état d’urgence climatique, un rapport qui fait froid dans le dos ! Janvier 2016

Notre syndicat y critique la vision compartimentée de l’innovation agricole de ce rapport. Par exemple, le drone qui illustre la couverture privilégie l’apport technologique à la régulation biologique autonome, la robotisation au détriment de l’emploi… Une vision réductrice de la productivité basée sur l’augmentation des volumes et des chiffres d’affaires, et un parti-pris en faveur de la défense de la compétition économique, qui ne se confond pourtant pas avec l’intérêt général.

Quel service public de recherche agronomique ? Pour quels objectifs ? l’actualité interpelle la Direction de l’INRA. Novembre 2014

Dans cette expression, nous prenons appui sur deux actualités pour interpeller la Direction de l’INRA sur ses orientations de recherche : un rapport d’évaluation du Département Environnement-Economie de l’Institut pose les bonnes questions sur les modèles d’agroécologie et l’Agriculture Biologique. C’est pourtant une vision décalée par rapport aux attentes de la société que la Direction développe sur l’exemple emblématique de la ferme des mille vaches.

L’agriculture Biologique (AB) = 0,5%¨de la production scientifique INRA Mai 2014

Le PDG de l’INRA affirme que l’Institut est monté en puissance dans ses recherches sur ce domaine (occupant, dit-il, sur 5 ans la troisième place dans la production scientifique mondiale sur ce sujet). En utilisant la même méthode bibliométrique, il est facile de mettre en évidence que la production de l’INRA ayant trait à l’AB ne représente en fait que de l’ordre de 0,5% de sa production scientifique totale ! Il est aussi probable que ce 0,5% soit représentatif de la part de personnel INRA menant des recherches sur ce secteur de production agricole. Ce n’est pas à la hauteur des enjeux fixés par le Grenelle de l’Environnement (20% de production en AB à l’horizon 2020),

Pour que l’agroécologie ne soit pas seulement un chantier mais au cœur de nos métiers. Décembre 2012

Après l’effet d’annonce du Ministre de l’Agriculture visant une France leader en agroécologie, nous proposons à la Direction de l’INRA que cette approche se situe au coeur de nos métiers. En prenant en compte toutes les dimensions de la question : les équilibres à trouver entre biotechnologies, modélisation, robotique et agronomie, une fusion entre l’agronomie et l’écologie, et des approches coopératives et participatives… pour éviter un gouffre entre la théorie et la pratique !

Notes de lecture du livre « 9 milliards d’êtres humain à nourrir : un défi pour demain ! » … un défi mal posé ! Avril 2012

Ce livre des PDG de l’INRA et du CIRAD apporte des réponses inadaptées à la question essentielle du défi alimentaire. Les solutions qu’ils proposent s’inscrivent majoritairement dans le système agricole ultraproductiviste actuel, incapable de nourrir de manière équilibrée et saine, qui ravage l’environnement et pousse à la ruine et à l’exode vers les villes des millions d’agriculteurs, alors que 900 millions de personnes sont sous-alimentés dans des régions pillées par les multinationales. Leur argumentaire repose sur des solutions principalement basées sur la hausse continue des rendements, sur la croyance renouvelée au miracle des biotechnologies…

Dans le même temps, toutes les solutions alternatives s’inscrivant en rupture avec le système actuel y font l’objet de vives critiques. Penser le changement au lieu de changer de pansement : notre contribution conclut sur les alternatives susceptibles de répondre au défi, tout en sauvegardant notre planète pour les générations futures.

Essai INRA "plein champ" sur la vigne transgénique : un échec qui nécessite de se poser les bonnes questions ! Aout 2010

Nous réagissons « à chaud », en aout 2010, lors de la neutralisation de l’essai vigne de Colmar, en espérant profiter de l’attention médiatique pour reposer les questions essentielles posées pour l’avenir de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement. A lire aussi Témoignage syndical SUD-Recherche EPST au procès de "faucheurs volontaires " à COLMAR septembre 2011

Pourquoi SUD-Recherche EPST est opposé à l’utilisation des PGM (Plantes Génétiquement Modifiées) dans l’agriculture ? Juin 2006.

Nous avions pris position en congrès national inter-EPST. Les raisons de cette opposition totale : les PGM ne permettent pas de réduire l’impact néfaste de certaines pratiques agricoles sur notre environnement. Elles pourraient présenter un risque à long terme pour la santé. Elles ont des conséquences économiques et sociales importantes et s’inscrivent dans le cadre général d’une marchandisation du vivant toujours plus poussée. Positionnement appuyé sur une riche bibliographie !

A défaut du support papier, toutes ces contributions (et expressions complémentaires) sont accessibles sur notre site, il suffit de cliquer le titre souhaité sur la feuille spéciale 30eme anniv.

Cerise sur le gâteau pour celles et ceux présents à Alloue ce WE, notre contribution provisoire sur les NBT (New Breeding Techniques) qui, finalisée, sera sur le site à la rentrée.

Un salut particulier enfin à ELB, la branche Basque de la Conf’ que nous venons de rencontrer en juillet et longue vie à EHLG - Euskal Herriko Laborantza Ganbara, la Chambre d’Agriculture alternative !


Documents joints

30 ans Conf Paysanne - 08/2017
30 ans Conf Paysanne - 08/2017

Agenda

<<

2017

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 20 septembre 2017

Publication

2225 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
5 Sites Web
84 Auteurs

Visites

98 aujourd'hui
135 hier
318250 depuis le début
20 visiteurs actuellement connectés