Election 2017 au CA de l’ADAS : Pour une politique sociale solidaire à l’INRA et à l’ADAS !

dimanche 12 novembre 2017
popularité : 5%

Sud Recherche présente, à nouveau, une candidature au sein du collège syndical pour le renouvellement partiel du CA de l’ADAS. Nous souhaitons y promouvoir une approche sociale solidaire, qui réponde aux attentes de chacun/e, mais d’abord de celles et ceux qui en ont le plus besoin. L’expression ci-dessous reprend les priorités déjà avancées lors des précédents scrutins puis les échanges intervenus durant le dernier mandat.

version pour impression et affichage en pièce jointe

Pour une politique sociale solidaire à l’INRA et à l’ADAS

Avec un budget social à la hauteur des besoins !

Avec la politique d’austérité visant les budgets publics menée par les gouvernements successifs, le budget social des établissements est considérée comme une variable d’ajustement au regard de la masse salariale, elle-même ponctionnée. Ceci concerne les activités propres à l’ADAS, mais aussi le gros budget de la restauration collective, celui du logement social, du service social…Ces enjeux sont importants pour le personnel, sur le plan financier comme pour ses conditions de vie.

Nous plaidons pour une intervention commune des élu/es du personnel à l’ADAS et des organisations syndicales face à cette politique relayée par la Direction de l’INRA. Face à la politique d’austérité imposée par le gouvernement, ce budget social devrait progresser afin de compenser les difficultés générées dans la période.

Priorité aux actions solidaires, pour réduire les inégalités :

● Faciliter l’accès aux activités jeunesse, sports, loisirs et les vacances aux agents les plus fragilisés (dans leur situation professionnelle, familiale ou de santé) ; avec une attention particulière aux collègues sur CDD, aux parents isolés et les familles recomposées.

● Développer les collaborations avec les structures sociales des autres EPST… avec l’échange des bonnes pratiques, la mutualisation des initiatives et des structures. Favoriser les relations avec le tissu associatif de proximité, avec un soutien national plus accentué aux « petits sites » INRA.

● Compenser les difficultés des agents concernés par le handicap, directement (l’INRA a beaucoup recruté) ou dans leur entourage. L’accès à la culture comme aux vacances est souvent plus onéreux.

● Renfort du lien avec les retraité/es : pour que la fin de l’activité à l’INRA ne s’accompagne pas de solitude, d’un accès réduit aux loisirs dans une période de fragilisation du lien social et de baisse des pensions.

● Choisir les activités respectueuses de l’économie solidaire et du développement durable, que ce soit au niveau local ou dans le choix des voyages à l’étranger.

Une mise en perspective des échanges du dernier mandat :

Avec un débat sur la cotisation d’adhésion ce début d’année, et des échanges en Comité Technique fin 2015 sur la convention ADAS/INRA, où 3 syndicats sur 4 se sont clairement prononcés en faveur d’une évolution vers une structure « type Comité d’Entreprise, comme au CNRS et à l’INSERM. Dans cette configuration, tous les agents, actifs et retraités, sont membres de droit de l’association, sans cotisation.

C’est une approche que nous portons depuis notre arrivée à l’ADAS : un défi à relever pour ses cinquante ans…

... Vers une association toujours plus ouverte et solidaire !

Contribuez à relever ce défi en votant pour les candidat/es des autres collèges électoraux qui s’expriment dans le même sens !


Documents joints

SUD-RE profession de foi ADAS 2017
SUD-RE profession de foi ADAS 2017

Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 24 novembre 2017

Publication

2260 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
5 Sites Web
86 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
99 hier
325655 depuis le début
89 visiteurs actuellement connectés