Contre la précarisation généralisée de l’emploi, dans le Public comme dans le Privé Manifestations partout, fatalisme nulle part !

, par  marie-b , popularité : 16%

Retrait du prétendu "Pacte" pour la Recherche !

- Qui démultiplie la précarité pour les jeunes chercheurs, ingénieurs et techniciens (CDD de l’ANR et autres "pôles" divers),
- Qui dévalorise la formation des doctorants et ne leur garantit aucun statut,
- Qui transforme les Chercheurs en "Chercheurs de Crédits" auprès de l’ANR et autres Fondations,
- Qui pérennise le blocage des carrières pour tous les statutaires.

Retrait du CPE, du CNE, et de tous les dispositifs de précarisation de l’emploi, dans le Privé comme dans le Public !

- Le gouvernement Villepin-Sarkozy refuse d’entendre les centaines de milliers d’opposants aux CPE/CNE, et n’offre que de dérisoires pseudo-garanties au terme du CPE.
- Il essaie d’opposer les jeunes des banlieues et les étudiants. Mais tous les jeunes, qualifiés ou non, seront victimes la précarisation de l’emploi.

Au delà, c’est l’ensemble des travailleurs qui sont menacés :
CNE et CPE sont des armes de destruction massive
du code du travail !

A l’appel des organisations syndicales de salariés et des organisations étudiantes et lycéennes (CFDT, CFE-CGC, CGT, CGT-FO, CFTC, FIDL, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, UNSA) :
manifestations dans toute la France.
- Soutien à la mobilisation du jeudi 16 mars, à l’initiative des étudiants et lycéens
A Paris : Place d’Italie, 14h
- Nouvelle journée d’action nationale samedi 18 mars
A Paris : Denfert-Rochereau, 14h30 (direction Nation)