Cemagref : bases de données et boycott des indicateurs, suite Suite de l’action intersyndicale

, popularité : 7%

Message de l’intersyndicale SUD-Recherche-EPST / FO / CGT du Cemagref à tous les agents (4 février 2010) :


Bonjour,

Suite au message du Directeur Général en date du 25 janvier sur l’utilisation des bases de données, les réactions des collègues recueillies par l’intersyndicale montrent que si le ton de ce message est apprécié et si un certain nombre de réponses aux questions soulevées par l’intersyndicale sont apportées (notamment par rapport à la fourniture des éléments pour l’évaluation), on reste malgré tout "sur sa faim" : une contradiction est pointée entre les affirmations de ce message et le processus envisagé pour la sélection des chercheurs à qui serait attribuée la PES (qui s’appuierait bel et bien sur les données de la base cemadoc), et des zones d’ombre subsistent qui doivent être dissipées.

En conséquence, l’intersyndicale vient d’adresser un courrier (ci-joint) au DG, lui demandant des éclaircissements et garanties complémentaires, à inclure dans la note de service annoncée, qui devrait être soumise au CTPC du 16 mars prochain (en tout cas c’est ce que nous demandons).

En attendant, nous appelons tous les agents concernés, titulaires ou non-titulaires, de continuer à surseoir à la saisie de données nominatives dans les bases de données "indicateurs" et "cemadoc" du Cemagref.

En effet, les données introduites aujourd’hui dans ces bases de données y resteront durant des années et l’utilisation qui pourra en être faite mérite la mise en place de garanties précises et concrètes, qui ne puissent être remises en cause. Il est légitime que les personnels veuillent savoir précisément à quoi ils s’exposent en entrant des données nominatives dans ces bases. Cela ne s’oppose pas à ce qu’ils contribuent à fournir collectivement les éléments nécessaires pour les bilans d’UR ou de TR s’ils doivent être bouclés avant le CTPC de mars.

Pour l’intersyndicale SUD-Recherche-EPST / FO / CGT du Cemagref

M-B. ALBERT