A lire : La recherche en procès - Cultures OGM : une impasse pour l’INRA ?

, popularité : 15%

A quelques jours du procès, fin septembre à COLMAR, de "faucheurs volontaires", en août 2010, de l’essai plein champ de vigne OGM de l’INRA, cette brochure tente un point sur les orientations de recherche...

LA RECHERCHE EN PROCES
Cultures OGM : une impasse pour l’INRA ?

Edité par la CONFEDERATION PAYSANNE, 3 Euros
www.confederationpaysanne.fr

Ont participé à la rédaction :
Christophe Bonneuil et Isabelle Goldringer pour la Fondation Sciences Citoyennes
Pierre-Henri Gouyon, membre du conseil scientifique du CRIGEN
SUD Recherche EPST – Branche INRA
Guy Kastler, membre de la Confédération Paysanne
Marc Dufumier, professeur à AgroParisTech

La participation à cette publication n’implique pas nécessairement un soutien inconditionnel de tous ses auteurs à la méthode employée par les faucheurs, mais tous souhaitent contribuer ensemble à un débat éclairé sur le fond, notamment sur les orientations de la recherche.

La contribution collective de la branche INRA est accessible sur le fichier joint

« LA RECHERCHE PUBLIQUE MARCHANDISEE »
sous-titrée « Un non sens pour son efficacité, une violence pour ses personnels » et « OGM : où va la recherche publique ? »

Présentation sommaire :
Après une introduction d’actualité, intégrant les dernières orientations scientifiques prises par l’Institut, il reprend des extraits de 4 publications communes à l’ensemble du syndicat, et accessibles dans leur intégralité sur le site internet (et il suffit de cliquer sur le nom du document pour le lire dans sa globalité) :

● La déclaration de SUD-Recherche EPST, suite à l’arrachage de la vigne génétiquement modifiée à Colmar en août 2010. . Cette déclaration replaçait la portée de cet essai en plein champ dans le contexte politique gouvernemental sur les questions environnementales et dans celui de la politique scientifique de l’Institut :
« Essai INRA "plein champ" de Colmar sur la vigne transgénique : un échec qui nécessite de se poser les bonnes questions ! »

● Le contexte post-Grenelle de l’Environnement dont il nous parait important d’analyser les suites difficiles au regards des espoirs suscités sur la prise en compte à leur juste valeur, des problèmes environnementaux actuels :
« Le Grenelle de l’Environnement lobbytomisé » (article de juin 2010)

● Le troisième document est un rappel des positions prises le syndicat dès 2006, sur les Plantes Génétiquement Modifiées et en particulier sur les risques environnementaux et sanitaires associés à leur culture en plein champ ainsi que sur les conséquences économiques et sociales du développement de ces technologies :
[« Pourquoi SUD Recherche EPST est opposé à l’utilisation des Plantes Génétiquement Modifiées (PGM) dans l’agriculture ? »

● Enfin, le dernier document est une analyse globale des dérives actuelles que connaît notre système de recherche publique, dérives qui ne sont pas sans conséquences sur la question de la politique de recherche d’un Institut tel que l’INRA et sur son indépendance vis-à-vis des industriels de l’agro-alimentaire :
« Pour une recherche publique qui soit au service du public et non du profit ! »

AJOUT 1 OCTOBRE :
nous mettons également en ligne la brochure dans sa totalité.
Et si vous souhaitez participer à la solidarité financière : association "Avec les Faucheurs de Colmar", 5 place de la Gare, 68000 COLMAR