Appel pour le 1er mai 2006

, popularité : 17%

La mobilisation exceptionnelle des lycéens, étudiants et salariés ainsi que l’unité exemplaire des douze organisations syndicales, ont permis d’obtenir rapidement le retrait du contrat de première embauche (CPE) par le Parlement.

Mais la vigilance doit rester de mise. L’expérience de la loi sur la recherche est là pour nous le démontrer. Après une mobilisation, là aussi, exceptionnelle des personnels de la recherche et de l’Enseignement supérieur, le gouvernement a réussi à imposer une loi votée tout récemment par le Parlement. Cette loi a peu de choses à voir avec les propositions formulées à Grenoble par l’ensemble des personnels de la recherche et de l’Enseignement supérieur regroupés autour des syndicats et de Sauvons la recherche.

Les organisations syndicales soussignées appellent les personnels à participer largement sous la forme qui aura été décidée localement aux diverses manifestations du 1er mai 2006 pour :
- fêter la victoire du retrait CPE
- obtenir l’amnistie des manifestants injustement mis en examen
- exiger le recul de la précarité sous toutes ses formes
- Retrait du Contrat Nouvelles Embauches (CNE)
- sécuriser les parcours professionnels
- développer l’emploi titulaire
- augmenter le pouvoir d’achat des salariés et retraités

Pour Paris :

Manifestation de la République à Nation à 15 heures

Pour la province : voir les lieux de rassemblement

Les organisations syndicales soussignées :
SNESUP-FSU, SNCS-FSU, SNASUB-FSU, SNTRS-CGT, SGEN-CFDT (CNRS, INSERM, IRD), UNSA (SNPTES, A&I, Sup-recherche), SUD-Recherche-EPST, SUD-Energie, SUD-Education, UNEF

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019