Cemagref : le nom change, les problèmes restent... et ne font que s’amplifier ! Message de l’intersyndicale SUD-Recherche-EPST / FO / CGT au personnel (13 décembre)

, popularité : 16%

Le nom change, les problèmes restent... et ne font que s’amplifier !

- les non-renouvellements de contrats de CDD sans justification,

- le refus de faire bénéficier l’ensemble des CDD de revalorisations de salaire par avenant, et en particulier de faire bénéficier les « anciens » des mesures plus favorables de calcul de la rémunération résultant de la Note de Service de janvier 2011 (alors que la direction le pratique pour quelques-uns),

- les arbitrages incompréhensibles sur les ouvertures d’emplois de titulaires Recherche, sans prise en considération des demandes des équipes et des priorités portées par les représentants du personnel (en particulier la situation des CDD arrivant à expiration, même quand cela recoupe des priorités portées par les UR et les TR),

- le défaut de paiement de la tutelle Agriculture, qui met une vingtaine d’emplois (Agriculture ou Recherche) en péril,

- la mise en place de la PES (Prime dite « d’excellence scientifique ») malgré l’opposition massive des chercheurs,

- sans parler du contexte général de la RGPP, de la précarisation, du gel des salaires et des mesures d’austérité qui s’abattent sur les salariés et les services publics au nom de la réduction de la dette

Sur toutes les questions qui relèvent de sa responsabilité, nous n’avons pas pu avancer avec la direction, pas plus que sur la révision du décret organique, qui ne garantit en rien l’avenir de l’EPST (au contraire, il peut aider à l’achever !).

Aussi nous vous appelons à appuyer la demande d’ouverture de négociations sur le cahier de revendications en signant la pétition mise en ligne sur notre site à l’adresse suivante :

http://cemagref-30-ans-de-luttes.org/Petition-Les-personnels-du

Le 19 décembre se réunit le nouveau Comité Technique d’Etablissement (qui remplace le Comité Technique Paritaire Central) pour examiner le projet de décret modifiant le décret organique du Cemagref (Cette réunion ne s’est pas tenue le 7 décembre comme annoncé). Et une deuxième réunion sera sans doute nécessaire le 4 janvier.

Les représentants que vous avez élus en octobre dernier ne se contenteront pas d’une réunion « pour la forme » et remettront en avant les problèmes de fond qui doivent impérativement trouver des solutions pour donner un avenir durable à notre EPST et à ses personnels. Car ces problèmes ne vont pas disparaitre d’un coup de baguette magique de communication !

Voir ci-joint le communiqué de l’intersyndicale.

A l’occasion de cette première réunion du CTE du 19 décembre vos représentants interpelleront également le Directeur Général du Cemagref, Président du CTE pour qu’il apporte des réponses à la lettre ouverte du 24 novembre et engage des négociations sur le cahier de revendications annexé.

(Cf. le message de l’intersyndicale en date du 25 novembre, consultable ici sur le site web).

Pour donner plus de poids aux interventions de vos représentants, signez massivement la pétition !

L’intersyndicale SUD-Recherche-EPST / FO / CGT du Cemagref