OGM & RECHERCHE PUBLIQUE - l’exemple du végétal Journée de formation - Lundi 5 décembre 2005

, popularité : 11%

Le couple OGM & RECHERCHE est objet de multiples controverses. Le débat est souvent passionné et c’est un enjeu crucial pour la recherche PUBLIQUE. Au delà des aspects technologiques, des choix de société se posent (modèle de production, brevetabilité du vivant...).
Fidèle à son objectif de contribuer à la réflexion citoyenne sur un thème qui lui tient à cœur, le syndicat SUD-Recherche-EPST propose cette formation « OGM et recherche publique » dans une approche à la fois globale et orientée OGM végétaux.

PROGRAMME DE LA JOURNEE (9H45 -17H30), alternant exposés et échanges

MATIN de 9H45 à 13H

- Accueil et introduction à la journée : historique des positionnements de SUD dans les EPST (INRA) et de l’Union syndicale Solidaires
- Présentation de la technique d’obtention des OGMs végétaux et leur place dans les schémas d’amélioration des plantes - Alain Baranger, INRA, Amélioration des plantes, Rennes.
- Des enjeux de recherche :

  • flux de gènes, biodiversité et réglementation européenne - Anne-Marie Chèvre, INRA, Amélioration des plantes, Rennes.
  • OGM, sécurité, santé - Lilian Ceballos, pharmacien, auteur du livre « OGM, SECURITE, SANTE : ce que la science révèle et qu’on ne nous dit pas »

APRES MIDI de 14H à 17H30

- Des enjeux agricoles et politiques :

  • Exemple de la France et de l’Amérique latine. Dynamique du réseau des régions européennes OGM free (charte de Florence) - Jean-Yves Griot, président du réseau Cohérence, agriculteur retraité.
  • Fondements et enjeux économiques et sociaux de la lutte entre les firmes et une partie de la société civile - Michel Buisson, professeur retraité, ISARA Lyon.

- Discussion finale

ORGANISATION et PRISE EN CHARGE

Cette journée se déroulera sur Paris le 5 décembre - locaux du SNUI - 80/82 Rue de Montreuil, 11° (métro Nation) de 9H45 à 17H30. Elle est organisée par « Culture & Liberté », sous l’égide de l’INFA-CCO. Le délai étant dépassé pour la demande de congé-formation (un mois avant l’échéance), il est pou toujours possible d’utiliser les autres droits syndicaux (ASA...) pour les organisations qui peuvent en bénéficier.

SUD-RE assure la prise en charge du déplacement de ses adhérents.

Dans tous les cas, il est impératif de s’inscrire rapidement auprès du syndicat (adresse à utiliser pour cette initiative : contactinra@sud-recherche.org