Message SUD-RE aux personnels des EPST - Le 31 Janvier : ensemble contre la précarité et l’austérité !

, popularité : 11%

message SUD-RE adressé aux personnels des EPST avant la journée de mobilisation du 31 janvier.

Après une information sur l’appel commun à plusieurs organisations du secteur. l’expression cible la convergence à consolider avec les précaires de l’ESR en lutte pour l’emploi et propose une meure uniforme de rattrapage salarial avant la "négo" salariale annoncée le 7 février...

Une version pour affichage en pièce jointe

UNE JOURNEE DE MOBILISATION DE TOUTE LA FONCTION PUBLIQUE

à l’initiative des fédérations CGT - FSU - Solidaires

Avec un appel commun à plusieurs organisations de l’Enseignement Supérieur Recherche (extraits ci-dessous)

La situation ne cesse de se dégrader. En témoignent les récentes difficultés budgétaires de nombreuses universités et des organismes - amenant gels et suppressions … l’augmentation de la précarité due principalement à la course aux ressources propres, notamment avec les appels d’offre (ANR, IDEX).
Une nouvelle loi sur l’enseignement supérieur et la recherche se prépare, dont le projet n’apporte pas la rupture attendue avec la loi LRU et la loi Pacte de la Recherche. De plus, ce projet de loi exclut un engagement du gouvernement sur les financements et les emplois.

Il faut changer de cap !

Les organisations appellent les personnels à… exprimer leurs exigences notamment sur les points suivants :

● Un plan de titularisation de tous les précaires occupant des fonctions pérennes et l’arrêt du non-renouvellement des contrats des CDD

● Le maintien du pouvoir d’achat et une véritable reconnaissance des qualifications

● Une augmentation des moyens d’Etat (dotations, créations d’emplois) pour revenir sur les suppressions et gels d’emploi… ainsi que pour répondre aux besoins des formations et des laboratoires ; cela passe par des financements récurrents des projets au lieu de financements en réponse aux appels d’offre.

● Une organisation démocratique… assurant l’égalité de l’accès aux formations sur le territoire.

En convergence avec des précaires de la Recherche mobilisés pour l’emploi

En Ile de France et d’autres régions, notamment le SUD-OUEST, des précaires de l’ESR se mobilisent, pour obtenir des postes de titulaires et refuser les non renouvellements de CDD, consécutivement à la loi Sauvadet.

Extrait de l’appel des collectifs de précaires appelant à une convergence le 31 janvier

Malgré la reconnaissance de cette situation alarmante par les autorités le projet de loi sur l’ESR ne comporte absolument aucune mesure de résorption de la précarité. Le gouvernement est-il aveugle et inconséquent ?

Les précaires doivent-ils payer le prix de « la crise » alors que l’ESR survit tant bien que mal depuis plusieurs années sur leur dos ?

Les collectifs de lutte contre la précarité de l’ESR décident de rejoindre la manifestation du 31 janvier de la fonction publique et appellent tous les personnels membres de l’ESR à y participer.

continuons à signer la pétition de l’appel des 50000 ! http://www.precarite-esr.org/spip.php?article13,

Avant l’ouverture de négociations salariales le 7 février

Le gouvernement nous annonce un régime sec, alors que dans le même temps la PESte (Prime dite d’Excellence Scientifique) est reconduite dans la plupart des EPST, en dépit de l’opposition manifestée ces dernières années par toute la communauté de travail.

Une mesure conséquente de rattrapage salarial s’impose : nous proposons que ce soit sous la forme d’une augmentation uniforme mensuelle pour tous, de l’ordre de 300 euros (équivalent à 65 points d’indice). Une revendication unifiante, une exigence pour relever en priorité le pouvoir d’achat des bas salaires...
Exigeons aussi que le gouvernement revienne sur le jour de carence (arrêt maladie).

Titulaires et Précaires, Ensemble dans les manifestations organisées ce 31 janvier - Un préavis de grève a été déposé

Nous ne pouvons accepter que la seule perspective d’avenir ce soit la poursuite - voire l’aggravation - des politiques de régression sociale et de casse des services publics menées ces dernières années !