Colère de l’intersyndicale après la Commission Carrières du 13 oct 2005 Lettre de l’intersyndicale SUD - FO - CGT au DG du Cemagref

, popularité : 10%

Chaque année, les arbitrages définitifs sur les ouvertures d’emplois de l’année n + 1 ont lieu vers la mi-octobre de l’année n, sur la base des demandes qui remontent (durant l’été !) via les animateurs de TR (Thèmes de Recherche) et chefs d’UR (Unités de Recherche) et les Directeurs Régionaux (ou chefs de service DG).
Nous avons obtenu que ces demandes fassent l’objet de concertation au sein des instances :
- au niveau local, les CTPLocaux (ou le CTP Spécial des services de la DG) sont consultés
- au niveau national, après la consultation des CTPL et S, la Commission Carrières donne également son avis
Cela permet aux représentants du personnel de soulever certaines questions concernant par exemple les emplois précaires qui se succèdent pour exercer des fonctions à caractère permanent, ou bien veiller à ce que ne soient pas oubliées les fonctions à caractère collectif.

Encore faut-il que l’administration, à tous les niveaux, ait envie de "jouer le jeu" de la concertation et n’ait pas déjà bouclé ses décisions avant les réunions des instances !
Lors de la Commission Carrières du 13 octobre 2005, censée donner un avis sur les besoins d’ouvertures d’emplois 2006, nous avons pu constater de sérieux dysfonctionnements...
D’où le courrier intersyndical adressé le 31 octobre au DG