INRA : message à tous les agents sur les dernières instances (CT et CA) 2013 et Voeux 2014 : de nos révoltes construisons l’avenir !

, popularité : 45%

Dans ce premier message de l’an, adressé à tous les agents, nous revenons sur les dernières réunions d’instance de 2013 : un comité technique riche en expressions : 4 motions unanimes sur des questions concrètes et 6 demandes SUD qui permettront d’évaluer le nouveau processus Ressources Humaines !
Un Conseil d’Administration sur le projet de budget d’austérité 2014 et une orientation des recherches non porteuse des enjeux publics.

En conclusion, souhaits qu’en 2014 nous construisions l’avenir de nos révoltes !

En pièce jointe fichier pour impression

Au Comité Technique : nos critères pour évaluer le nouveau processus Ressources Humaines présenté par la DRH !

Chacun/e a déjà été informé des 4 motions votées à l’unanimité sur des questions concrètes débattues lors de la réunion du 26 novembre. Dans son intervention introductive, la délégation SUD a, de plus, présenté 6 demandes précises :

► La prise en compte de préoccupations des précaires : instauration de règles transparentes de gestion et renouvellement des contrats, clarification sur l’accès au supplément familial. Il s’agit de 2 engagements pris par la Direction en CCPNT (commission paritaire non-titulaires) du 20 septembre, dont nous attendons toujours le relevé de conclusions. Un préalable pour rendre crédible l’annonce d’une charte d’accueil des CDD.

► Un suivi des CAP qui permettent aux représentant/es du personnel de jouer pleinement leur rôle auprès des agents (promotions, année de stage, CAP individuelles), ce qui nécessite le respect de leur règlement intérieur, et une autre configuration des CCDR (commission consultative par secteurs scientifiques dans les corps AI-IE-IR).

► Le retour à une campagne annuelle de mobilités : l’an dernier Monsieur Eddi s’engageait à une étude de faisabilité avant les mobilités 2015-16 ; il ne reste plus que quelques mois pour tenir l’engagement…

► Un audit concerté sur la prise en compte du Handicap à l’INRA : nous avons déjà proposé que cette initiative, financée dans le cadre de la nouvelle convention avec le FIPHFP (gestionnaire du fonds Handicap Fonction Publique), soit l’occasion d’une réflexion partagée sur les avancées obtenues et sur les freins maintenus.

► Une réelle reconnaissance en accidents du travail des soins ou arrêts pour souffrance au travail. La prise en compte récente de 2 dossiers, après recours, doit devenir la règle et non l’exception ! C’est de plus incontournable pour que le personnel croie en la volonté de la Direction de l’INRA de prendre en compte ces risques psychosociaux…

► La fin de toute PESte (prime d’excellence scientifique) ou PEDR (prime d’encadrement doctoral et de recherche) au moment où il est demandé à chacun/e de se serrer la ceinture.

Leur suivi permettra de juger si le souci du personnel et la concertation font ou non partie du passé de l’INRA. Constatant que les services de la DRH étaient à la peine, nous avons également demandé de dégager le personnel nécessaire à ses missions.
A ce même Comité Technique la Direction présentait sa nouvelle démarche « processus de ressources humaines » censée mieux répondre aux attentes de la collectivité INRA . C’est l’occasion de la juger aux actes !

En lien, les notes de la délégation SUD sur les points à l’ordre du jour

Au Conseil d’Administration : un budget 2014 qui ne porte pas les enjeux publics !

L’occasion pour l’élu SUD de revenir sur l’affichage agroécologie qui est loin de se décliner au cœur de nos métiers, et n’associe pas les agriculteurs porteurs d’alternatives. Il a relevé des signes inquiétants comme le récent rapport Agriculture Biologique évoqué dans un précédent message aux agents ; ou la nouvelle collaboration avec Bayer. Ceci sans oublier la diminution annoncée des recrutements de titulaire. Extraits de ses interventions ci-dessous :

« Réduire les pesticides (Ecophyto 2018) en signant un accord cadre avec BAYER, qui est outre ses activités de semencier, une des principales sociétés en agrochimie, c’est à peu près la même chose que signer un accord cadre avec AREVA pour sortir du nucléaire ou avec Mc Donald pour lutter contre l’obésité !!! Encore une fois, l’INRA fait preuve d’un double discours… Bayer ne s’est pas transformée en société philanthropique et ne s’est pas convertie à l’écologie … »

« Pour contrebalancer la part réduite de l’état dans le fonctionnement, il est très inquiétant de constater la part de financement toujours plus forte des ressources sur Investissements d’Avenir qui ne profitent qu’à quelques-uns et qui créent de graves déséquilibres entre les Unités. Par ailleurs, les contrats en tout genre contribuent de plus en plus au financement du fonctionnement des unités ce qui signifie qu’il y a de moins en moins de programmation dans les recherches et que celles-ci relèvent de plus en plus des opportunités offertes. Enfin tout cela conduit les chercheurs à passer de plus en plus de temps à rechercher des crédits plutôt qu’à faire de la science. »

« La question est donc de savoir s’il est encore raisonnable d’inciter les jeunes à s’engager vers les carrières de la recherche dans une situation où leur seul avenir est celui de la précarité sur le long terme… d’autant plus quand on voit la phase d’« examens réservés » de la loi Sauvadet, qui constitue une nouvelle provocation pour ces collègues puisque seuls 1/3 des postes recensés seront offerts au recrutement par rapport à un recensement en plus largement sous-estimé ».

En lien, les notes de l’élu SUD à ce Conseil d’Administration du 13 décembre

En 2014, de nos révoltes construisons l’avenir !

Pour clore ce premier envoi de l’an, vœux de bonne année 2014 à chacun/e et de luttes collectives solidaires !
En écho, l’adresse aux salarié/es diffusée par Solidaires en novembre dernier
http://www.solidaires.org/article46311.html