Zones à Régime Restrictif (ZRR) en recherche : Non à ces mesures sécuritaires et policières !

, popularité : 5%

Comme vous ne le savez peut-être pas de nombreux labos du CNRS sont amenés à passer ZRR (Zone à Régime Restrictif) en 2014. 4 viennent d’y passer en 2013 au titres de pilotes...

Cette "militarisation/bunkerisation" de la recherche pose des questions à la fois d’ordre idéologique et organisationnel.

Dans une ZRR, toute personne accueillie pour un séjour, quelle que soit sa
nationalité, doit avoir l’aval du Haut Fonctionnaire Défense du ministère. Le délai de réponse est de 10 semaines. Et une personne ne peut pas intégrer un labo ZRR si elle est refusée par le ministère.

La direction du CNRS est parti à fond dans cette histoire de ZRR sans réellement analyser les conséquences, et bien sûr sans donner de moyens (administration plus lourde, accueil plus strict avec contrôle, informatique plus sécurisée...)

Vous trouverez ci-joint un tract diffusé par les sections Toulousaines de Sud-Recherche EPST et de SUD-Education