INRA : dossiers à l’ordre du jour du Comité Technique du 3 juin 2014... refus de siéger de SUD-RE et notes de l’expert "dépêché" en séance !

, popularité : 17%

Nous avions pris l’option de ne pas siéger en tant que délégué/e du personnel à ce Comité Technique pour manifester notre colère face à la gestion toujours calamiteuse de l’instance et des dossiers concernant le personnel !

Dans cet article, les dossiers à l’ODJ et le rendu de l’instance sachant que - les autres délégations ayant préféré continuer à siéger, nous y avons missionné un expert pour prendre note des échanges et expliciter notre positionnement, sans oublier de donner le point de vue SUD sur les sujets à l’ODJ...

Pour accéder directement au rendu CT : doc PJ avec logo SUD-RE

les autres documents, préparatoires au CT, sont en accès réservé (sur demande de l’administration), désolé !

Proposition adressée aux délégations CGT CFDT CFTC le 21 mai

A ce jour, nous considérons que les conditions ne sont pas remplies pour siéger ce mardi 3, même si à la dernière heure hier soir la DRH nous a enfin transmis un projet d’ODJ.-

Ce qui ne solde pas les points en souffrance rappelées lundi dans notre interpellation à la DG : pas de projet de PV des CT de janvier et mars, pas de retour des motions votées et le dossier "double peine" en cas de grève toujours sans avancée... Parallèlement la DG tient des CT qui ne servent à rien (comme le second en mars) pour nous occuper...

On propose également aux autres délégations de ne pas siéger (à défaut de 50 % à l’ouverture de la séance, une nouvelle convocation dans le mois) ce qui ne pénaliserait pas la collectivité des personnels vu ce qu’on obtient... mais permettrait peut-être de signifier à la Direction qu’elle dépasse les bornes en mépris de la représentation des personnels.

Ceci n’empêche pas des experts de venir le 3 ... et échanger avec un rapport de force plus équilibré du point 4 proposé par la CGT en point suppl... et enfin exiger une avancée sur la double peine...
Sinon, nous craignons fort que la situation totalement dégradée ne perdure.

PS et dans ce contexte, nous ne soutenons logiquement pas de point suppl, sachant qu’une part de ceux proposés se trouvent dans le suivi des CT précédents..

Points à l’ODJ de de Comité Technique

proposés par l’administration ( documents préparatoires en PJ, accès réservé aux adhérent/es))

- PV des CT du 24 janvier et des 5 et 21 mars

- Suivi des questions et avis traités dans les CT précédents

- Avis sur les statuts de l’Univ Paris-Saclay

- Point d’info sur la charte interne du management

- Politique d’emploi des CDD ; nouvelle note de service

- Allongement mandat des CLFP

à la demande des représentants du personnel :

- Point restructuration à Bourges et Laqueuille

- Point sur l’évolution du dispositif expérimental à l’INRA

- Point sur les USC (Unité sous contrat) : devenir des personnels et des recherches menées

- Point sur l’organisation des éléctions 2014

- Point sur le dialogue social entre la Direction de l’INRA et les organisations syndicales


intervention SUD explication du refus de siéger ce jour

Nous ne sommes pas intervenus dans l’établissement de l’ordre du jour de ce Comité Technique pour la bonne raison que nous avons pris la décision de ne pas siéger en tant que délégué/es du personnel au CT de ce jour, ce qui mérite un mot d’explication :

Dans la série « on a tout essayé », notre syndicat n’a eu cesse, ces dernières années, de manifester son inquiétude face aux difficultés de fonctionnement de ce comité technique et plus généralement de la concertation à l’INRA, en multipliant les alertes sur la gestion dégradée, la précarisation à tous les étages, la pression au travail, la marchandisation de la recherche

Depuis ce début 2014, nous avions pris l’option d’un service minimum actif pour les réunions du Comité Technique, et ce 3 Juin nous avons jugé que les conditions n’étaient même pas réunies pour cet engagement minimum. Et comme nous l’avons déjà annoncé aux autres délégations, il n’y a pas donc pas de délégué/es du personnel SUD au Comité Technique aujourd’hui. Je siège au titre d’expert pour prendre acte des échanges.

Sachant qu’une intervention liminaire ne suffira hélas pas à changer la donne, nous expliquerons notre positionnement dans un message à tous les agents. Nous sommes preneurs d’un échange de fond sur le dernier point mis à l’ordre du jour de ce CT , à savoir le dialogue social entre les organisations syndicales et la direction de l’établissement, que nous reformulerions en prise en compte de la représentation collective des personnels par la Direction.

Pour illustrer le déficit actuel, je me contenterai d’un zoom sur la nouvelle note de service gérant une campagne de mobilité pour 2015. Elle ne revient pas sur le contenu de la NS 2012-38, en dépit des échanges tenus ici même, à l’époque :

-  Omission discriminatoire de la population des agents en situation de handicap comme demandes prioritaires.

-  Pas d’avancée sur les demandes de mobilités intra-TGU

-  Et surtout le maintien de l’avis des CAP pour les seuls dossiers ayant un avis positif du DU d’accueil.

Soyez rassurés, nous sommes conscients que l’INRA ne vit pas en vase clos, et la situation nationale est tout aussi dégradée. Ce qui explique, l’autocollant « les capitalistes nous coutent cher ! » que je porte aujourd’hui en forme de clin d’œil à mes camarades de Solidaires en congrès national à Dunkerque cette semaine.

Enfin, comme on nous fait souvent le reproche de toujours noircir le tableau, je terminerai sur une note personnelle en partie plus réjouissante.
Ce 3 juin, cela fait exactement 40 années que j’ai la chance de travailler à l’INRA, d’abord sous couvert d’un employeur de paille pendant 8 années… Et dans l’attente d’une éventuelle contribution aux « Archorales », je soulignerai déjà un record de longévité dans le corps des techniciens de recherche. Les difficultés de carrière sont apparus au rythme de mon engagement au sein de SUD… ceci pour répondre aux représentants de la Direction qui ont ici assuré qu’il n’y avait aucune discrimination syndicale dans les carrières …

Réponse du PDG : Je regrette personnellement l’absence de SUD à ce CT. Tout n’est pas si noir, comme vous l’avez dit sous forme de trait d’humour dans votre déclaration, c’est une chance de travailler à l’INRA…

Un commentaire qui se passe hélas de… commentaires ! Sinon que la direction ne semble même pas mesurer les conséquences pour les agents de la gestion de plus en plus dégradée des dossiers, ni celle de se sentir victime d’une discrimination…


Le CR de notre expert missionné est joint (celui estampillé SUD-RE) et est en accès public


VOTES DU CT sur PARIS-SACLAY

Lors du Comité Technique de l’INRA du 3 juin 2014, les élus du personnel ont voté unanimement contre les statuts de la COMUE Paris-Saclay. Deux motions ont également été adoptées à l’unanimité du Comité Technique :

1ère motion : Le Comité Technique, soucieux de préserver l’existence et les prérogatives nationales de l’INRA, considère que l’Institut n’a pas à participer comme membre fondateur de COMUE.

2ème motion : Le Comité Technique de l’INRA, considérant la précipitation dans laquelle se fait la mise en place à marche forcée des COMUE et des autres regroupements, demande au Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche un moratoire sur la mise en place de ces regroupements, à commencer par celui de Saclay.

Suite au vote totalement négatif du CT, une nouvelle séance est convoquée pour le 17 JUIN

Navigation

AgendaTous les événements