INRA - Communiqué des syndicats CGT, SUD, CFDT, et CFTC : Encore et toujours Saclay !

, popularité : 37%

Communiqué unitaire des 4 syndicats CGT, SUD, CFDT, et CFTC de l’INRA sur la marche forcée de la Direction et du gouvernement pour mettre en place la COMUE (Communauté d’Universités et d’Etablissement) de Paris Saclay (UPSay).

Après un second refus unanime du CT le 17 juin, la prochaine échéance est le CA de l’INRA convoqué le 24 juin prochain... avec à l’entrée, une délégation intersyndicale pour y porter l’exigence du retrait des textes instituant cette COMUE !

TEXTE ADRESSE a l’ensemble du personnel ce 18 juin 2014.

Encore et toujours Saclay !

Après un premier vote le 3 Juin unanimement défavorable aux projets de statuts de la Communauté d’Universités et d’Etablissements (COMUE) de « Paris-Saclay » (UPSay), le Comité Technique INRA re-convoqué le 17 Juin, a voté à nouveau unanimement contre les projets de statut de cette COMUE.

A cette occasion, nous avons même appris que la direction de l’INRA avait décidé de « mobiliser dans Paris-Saclay plus de 90% de son dispositif scientifique francilien » , allant ainsi largement au-delà de ce qui était indiqué jusqu’alors. C’est donc la très grande majorité des personnels de l’Ile-de-France qui sont directement concernés, mais aussi plus largement tout l’INRA au vu de l’ampleur de cette opération.

Le vote négatif du Comité Technique INRA fait suite au rejet, unanime ou majoritaire, exprimés par les Comités Techniques d’AgroParisTech, de l’Ecole Polytechnique, de l’INRIA, des Universités de Paris-Sud et de Saint-Quentin en Yvelines. Ces textes ont également été rejetés par les organisations syndicales au Conseil d’Administration du CNRS et au Comité Technique central de l’INSERM.

Nous dénonçons le fait que le gouvernement entende malgré tout passer en force.

Une demande d’entrevue vient d’être envoyée au Premier Ministre, Manuel Valls, co-signée par la quasi-totalité des organisations syndicales des établissements concernés (Université Paris-Sud et CNRS Orsay/Saclay : SNIRS-CFE-CGC, SNTRS-CGT, SES-CGT, SNCS-FSU, SNESUP-FSU, Sud Education, Sud-Recherche-EPST, SNPREES-FO, SGEN-CFDT. Ecole Polytechnique : SNTRS-CGT. INRA : CGT, SUD-recherche-EPST, CFDT, CFTC. AgroParisTech : SYAC-CGT, SNESUP-FSU, SNETAP-FSU, SUD Rural Equipement. INRIA : SNCS-FSU, SNTRS-CGT. CEA/Saclay : FO, STCENS-CGT. ENS Cachan : SNASUB-FSU, SNESUP-FSU. Université de Versailles Saint Quentin : SNPREES-FO, SNESUP-FSU. Université d’Evry : SNESUP-FSU, SNPREES-FO. Ecole Telecom ParisTech : CGT.).

Cette lettre indique notamment « Nous n’avons cessé de dénoncer, depuis la création de la Fondation de Coopération Scientifique (FCS), le gâchis scientifique, écologique, humain et financier que représente cette opération. Or, la FCS prévoit d’adopter les statuts de la COMUE-UPSay afin de les soumettre au Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche dès le mois de juillet 2014. Cela est incompatible avec un processus démocratique s’appuyant sur les acteurs concernés, que ce soit les personnels de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (académique ou non), les étudiants, les collectivités locales… ».

A l’INRA, les textes de statuts de l’Université Paris-Saclay devraient être soumis au vote du Conseil d’Administration convoqué le 25 Juin à 9h30 au siège à Paris.

Une délégation intersyndicale de personnels se rendra à l’entrée de ce Conseil pour y porter l’exigence du retrait de ces textes.