IRSTEA : l’intersyndicale demande audience aux ministères responsables de l’étranglement budgétaire

, popularité : 16%

En complément de la lettre ouverte adressée au Président Bournigal, lui demandant de reconsidérer ses arbitrages, l’intersyndicale SUD-REcherche-EPST / FO / CGT de l’IRSTEA a adressé des demandes d’audience auprès des ministres et de la secrétaire d’Etat responsables des graves difficultés budgétaires de l’Etablissement.

Texte du courrier de l’Intersyndicale adressé aux cabinets de B. Hamon d et G. Fioraso, de S. Le Foll, de S. Royal, de A. Montebourg :

Antony, le 4 juillet 2014,

Objet : situation critique de l’IRSTEA, demande de rendez-vous

Nous souhaitons attirer votre attention sur la situation critique de l’IRSTEA et les tensions que cette situation génère entre la direction et les personnels, ainsi que plus généralement au sein de l’Etablissement.
Dans un contexte budgétaire de plus en plus dégradé, le Président de l’Institut fait des choix de priorités difficilement supportables pour les personnels : emploi scientifique et technique sacrifié, concours internes reportés aux calendes grecques, emplois de titulaires et masse salariale limitative détournés pour recruter des CDD, mesures d’économies sur le dos des agents… mais faveurs spéciales pour les « managers ». Vous trouverez ci-joint le texte de la « lettre ouverte » que nous venons d’adresser au PDG de l’Institut, Jean-Marc Bournigal.
Nous vous demandons d’intervenir
pour que les engagements de transparence et de dialogue social si souvent mis en avant, que ce soit au niveau du gouvernement ou de l’Institut, ne restent pas lettre morte.

Au-delà de ce conflit en cours, il apparait plus que jamais indispensable de trouver des solutions durables aux problèmes structurels de l’Etablissement avant qu’il ne soit trop tard. Par le passé, nous vous avons alerté à chaque fois [1] que les ministères concernés avaient la possibilité (le devoir) de « prendre le taureau par les cornes » et de remettre l’Etablissement sur une trajectoire ascendante au lieu de le regarder s’enfoncer d’année en année. Aujourd’hui, pour sauver l’emploi et les capacités d’action de l’Etablissement, pour qu’il puisse continuer à tenir une place originale dans le système de recherche français, au service de la collectivité, il y a urgence.

Vous trouverez ci-joint un communiqué intersyndical du 30 octobre 2013 présentant de manière synthétique la situation de l’Etablissement, ainsi que le texte de la pétition signée par plus de la moitié des personnels en novembre-décembre 2013.

Pour évoquer cette situation alarmante et les solutions structurelles à y apporter, en 2014 et au-delà, nous sollicitons une entrevue avec vous, en cette période où se prépare le budget triennal de l’Etat. Nous sommes à votre disposition pour fixer un rendez-vous.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’assurance de notre haute considération

SUD-Recherche-EPST, branche IRSTEA
FO-IRSTEA
SNTRS-CGT IRSTEA

[1Elaboration du Contrat d’Objectifs 2009-2012, modification du décret organique, élaboration du Contrat d’Objectifs 2014-2018…