Rentrée 2014 : face à l’austérité renforcée... faisons converger les résistances !

, popularité : 45%

Expression de rentrée de SUD-RE revenant sur les dernières annonces d’austérité renforcée dans la recherche publique comme ailleurs ! Durant la période de "sciences en fête" - plutôt défaite en ce moment - début octrobre, les initiatives de "sciences en marche" et de "sciences en bobines" sont des occasions à saisir pour rappeler nos exigences !

D’ici le vote du budget 2015, la convergence des mobilisations sera un élément déterminant pour changer vraiment la donne ! Travaillons-y !

Afin de le concrétiser une délégation SUD-RE, solidaire, a diffusé ce texte à la convergence nationale contre l’Hôstérité dans la santé ce 23 septembre ...

en pièce jointe, la feuille illustrée pour impression

Une austérité renforcée dans la recherche publique… comme ailleurs !

La recherche avait déjà perdu son ministère dès le premier gouvernement Valls. Au sein du grand « MENESR » de l’Education Nationale, le secrétariat d’Etat de madame FIORASO prépare une austérité encore renforcée dans le budget 2015.

Après le regroupement imposé dans des mastodontes universitaires (les COMUE), un nouveau rapport d’inspection (IGF-IGAENR) préconise la mutualisation des fonctions support entre universités et EPST, alors que les lourdeurs administratives ne cessent de s’accroitre, que la précarité redouble et que les conditions de travail continuent de se dégrader à tous les niveaux.

Les dernières déclarations du Président Hollande sur le CIR (Crédit d’Impôt Recherche) constituent quasiment une provocation : lors des « assises du financement et de l’investissement » il a promis que cette niche fiscale sera prolongée au-delà de 2017 (!), avec un allégement des contrôles… alors même que plusieurs rapports officiels ont ciblé les dérives de cette aubaine pour les industriels !

Après les chaires, les fondations universitaires, voici qu’arrivent les "fondations hospitalières" pour financer la recherche médicale, grâce à l’appui de la ministre en charge de la santé : un décret signé le 21 aout dernier concrétise une disposition d’une loi de 2009 ! une « innovation » qui va accentuer la compétition pour la collecte et augmenter les recrutements « contractuels », explicitement prévus par le décret

L’initiative « sciences en marche » qui se tient en parallèle de « sciences en fête » (plutôt défaite en ce moment) est une occasion à saisir pour exiger un plan pluriannuel de créations d’emplois statutaires, une résorption de la précarité, et un renforcement substantiel des crédits de fonctionnement de base et de la masse salariale (qui doit couvrir l’intégralité de la dépense).
Pour en savoir plus et amorcer la pompe des « marches…à vélo ! » :

http://sciencesenmarche.org/fr/

Travaillons à la convergence des résistances… d’ici le vote du budget 2015 !

Au-delà de la recherche, tous les services publics sont victimes de la politique menée.

La convergence lancée par les personnels des secteurs sanitaire et social ce 23 septembre devant leur ministère pour dire non aux politiques d’austérité qui frappent les secteurs sanitaire et social, montre le chemin à suivre !

La préparation du budget 2015 constitue un objectif central, et la convergence des mobilisations sera un élément déterminant pour changer vraiment la donne.

Au-delà de la remobilisation des personnels, il s’agit aussi de multiplier les échanges citoyens sur la nécessité de défendre le bien commun que représentent la protection sociale et les services publics. C’est l’une des préoccupations du festival sciences en bobines, programmé ce début octobre.

Enfin, une bonne lecture de rentrée contre la casse de nos services publics : « Que faire de la la dette ? » (audit citoyen de la dette publique) Sans oublier la dernière expression de Solidaires « le Medef : une entreprise de démolition sociale ».