Retour sur le CA INRA du 19 Mars : coup de colère de la Confédération Paysanne, projet Saclay... avec les notes de l’élu SUD

, popularité : 4%

Retour sur le Conseil d’Administration de l’INRA tenu le 19 mars dernier. Avec 2 temps forts :

- le coup de colère de la Confédération Paysanne transmis par l’élu SUD qui a lu la réaction syndicale suite au tweet désobligeant du chef de cabinet du PDG et directeur de la comm’ de l’INRA.

- le vote du projet Saclay, en dépit de l’opposition des collectifs concernés et de la lettre ouverte portée par une délégation CGT-SUD à l’entrée de ce CA.
La mobilisation continue contre ce qui serait un gâchis tant scientifique qu’humain

en pièce jointe, toutes les notes de l’élu SUD

Coup de Colère de la Confédération Paysanne.

Le bilan du Salon de l’Agriculture par le PDG a été l’occasion de revenir sur le tweet désobligeant de son chef de cabinet, et directeur de comm’, visant le syndicat agricole, à l’issue d’une intervention de militants devant le stand INRA : « Visite de la @ConfPaysanne : Comme d’habitude on mêle bon sens de façade et rhétorique rance ». SUD était déjà intervenu à ce sujet au dernier Comité Technique.

Le représentant de la Confédération Paysanne au Conseil d’Administration de l’INRA a exprimé sa lassitude en n’assistant pas à la réunion de cette instance le 19 mars, et a demandé à l’élu SUD de lire une déclaration ferme de protestation : (extraits)

« Tweet privé ? Paraît-il ! Si l’on peut imaginer qu’un anonyme se retranche derrière cet argument, personne ne peut y croire de la part d’un directeur de cabinet de président de l’Inra, responsable de la communication de surcroît.
Si un quelconque doute subsistait, une lecture de ses tweets sur les 12 derniers mois montre qu’y sont mêlés des communications personnelles et d’autres totalement professionnelles.

A ce stade on ne peut évoquer l’erreur, mais bien un choix politique… Si l’objectif est de casser la convention entre l’Inra et la Confédération Paysanne, convention particulièrement riche même si les relations sont parfois trop toniques, ce genre d’incident distillé de manière récurrente devrait permettre d’y parvenir.... Quoiqu’il en soit, quel bénéfice l’Institut peut-il espérer de tels modes de fonctionnement, et d’un tel mélange des genres ?.... »

Le PDG de l’INRA a tenté d’expliquer ce tweet comme un prolongement à des échanges vifs tenus sur le stand INRA lors de l’action militante et n’a pas désavoué son conseiller.

Nous déplorons l’absence d’excuse pour ce tweet de la part de la direction de l’INRA et renouvelons notre appui à la Conf’ face au manque de respect envers ce syndicat.

Le projet INRA-AgroParisTech validé par l’instance

Le CA informatif tenu fin janvier sur ce dossier avait déjà suscité une réaction des représentants du personnel. Cette fois, la direction a obtenu l’aval du CA pour un projet de déménagement, en dépit de l’adresse aux administrateurs diffusée à l’entrée de la séance par une délégation CGT-SUD et de l’opposition des collectifs concernés.
Au CA d’AgroParisTech qui s’est tenu le 23 maes suivant, le résultat serré (22 pour, 20 contre, 2 abstentions) a mieux illustré cette forte opposition au projet. Preuves que leur instance est plus démocratique qu’à l’INRA (plus de membres élu/es) et qu’il sera difficile aux deux directions de concrétiser ce projet.

La mobilisation des étudiant/es et des agents continue contre ce qui serait un gâchis tant scientifique qu’humain !

Lire les notes de l’élu SUD au CA en pièce jointe
Avec l’ensemble des sujets à l’ordre du jour

- rapport d’activité 2014 (un incontournable annuel !)

- suivi du contrats d’objectifs 2012-2016 : point d’étape 2015 sur la base des indicateurs actualisés.

- approbation du bilan financier 2014 et rapport de l’ordonnateur (autre incontournable)

- Budget rectificatif N°1

- projets de statuts INRA-Transfert et convention INRA/INRA transfert

- protocole relatif au projet d’implantation de l’Inra et AGROPARISTECH sur le campus de Saclay.

- convention de partenariat CEA-INRA et hébergements équipements informatiques de l’INRA au TGCC (Très Grand Centre de Calcul) du CEA

et en lien pour les adhérent/es, un article interne avec quelques doc préparatoires à ce CA (désolé pour les autres, la diffusion publique n’est pas autorisée)