Les tutelles laissent tomber l’IRSTEA, les élus du personnel claquent la porte du CA Message des élus au CA à tout le personnel (15/10/2015)

, popularité : 6%

Message des élus du personnel au CA (SUD-Recherche-EPST et FO) à tout-IRSTEA :


Bonsoir,

Les représentants du personnel sont revenus ce jour, 15 octobre 2015, au Conseil d’Administration de l’IRSTEA pour entendre les réponses des ministères de tutelle sur les solutions budgétaires pérennes qu’ils entendent mettre en place pour faire face aux besoins structurels de l’Etablissement (notamment l’emploi), dans le contexte du vote imminent du budget 2016 de l’Etat au Parlement.
Ils ont fait la déclaration ci-jointe, où ils constatent, à la lecture des documents du Projet de Loi de Finances 2016 et du dossier préparatoire au CA (Budget Rectificatif n°2, « audit organisationnel et financier de l’IRSTEA », « Etude stratégique Ecotechnologies », mise en œuvre de la GBCP) qu’aucune perspective ne semble se dessiner autre que la poursuite du déclin de l’Etablissement, l’aggravation de l’austérité et du stress imposés aux personnels.

Les représentants des ministères de l’ESR (Enseignement Supérieur et Recherche) et du MAAF (Agriculture, Agroalimentaire et Forêt) ont successivement pris la parole suite à la déclaration des représentants du personnel.
Le représentant du MENESR précise que l’Irstea est traité comme tous les autres établissements sous tutelle, et que la subvention est stable globalement. L’établissement doit faire des efforts et évoluer pour ajuster son activité à la réalité budgétaire de l’Etat et à ses propres ressources. La ministre est consciente des effets sur l’emploi scientifique mais considère que son domaine est mieux - ou moins mal - traité que les autres.
La représentante du MAAF dit que son Ministère est allé au maximum de ses possibilités pour un « petit programme ». Il s’agit pour le MAAF d’un effort « énorme ».

Les élus des personnels remercient les représentants des tutelles pour leur franchise. Ils en concluent qu’aucune revalorisation de la dotation n’est prévue. Ils déclarent qu’ils refusent de s’inscrire dans la démarche d’accompagnement du déclin de l’Etablissement qui est proposée au CA et quittent la salle.

Les représentants du personnel appellent l’ensemble des collègues à prendre conscience de la gravité de la situation et de ce que signifie l’annonce claire des tutelles d’une stagnation de la dotation de l’Etat : réduction annuelle des dépenses de personnel (environ 20 postes de plus gelés chaque année, limitation des promotions), entrainant des réductions d’activités et des restructurations en chaine, avec menaces de fermeture d’équipes (voire de centres ?) et au jour le jour une pression accrue sur les personnels pour qu’ils fassent rentrer plus d’argent et accroissent leur productivité, dans les fonctions d’appui comme dans la recherche.

Nous devons refuser cet engrenage tant qu’il est encore temps !

L’intersyndicale fera le point de la situation suite à cette annonce et vous proposera des modalités d’action collectives, en lien avec les actions menées au niveau de l’ESR et plus largement dans beaucoup de secteurs, contre ces politiques d’austérité qui cassent les services publics et leurs agents et aggravent le chômage.

Les élus au CA de l’IRSTEA présents ce jour

Pour plus d’info sur la situation de l’Etablissement telle que l’analyse l’intersyndicale SUD-Recherche-EPST / FO / CGT, voir communiqué du 26 mars ici