ACTION : Pour en mai faire ce qu’il te plaît... dès mars attaque ! - MOTION D’ACTUALITE congrès SUD-RE, le 24 mars

, popularité : 45%

Par cette motion d’actualité, les participant/es au congrès de SUD-Recherche EPST ciblent la politique régressive du gouvernement, et appellent à être en ACTION dans les semaines qui viennent... A inventer de nouvelles formes de lutte pour obtenir le retrait de la "loi travail", des avancées sur l’emploi, contre la précarité, pour le pouvoir d’achat...
Et surtout pour reprendre en main leur destinée et celle des générations futures.

Les adhérent/es de SUD Recherche EPST, réunis en congrès à Dinard, se reconnaissent dans toutes les luttes qui émaillent ce mois de mars.

Le même mépris, la même volonté de détruire toute velléité de résistance des travailleurs sont à l’œuvre, que ce soit dans le projet de loi « travail » que dans le RIFSEEP (Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, des Sujétions, de l’Expertise et de l’Engagement Professionnel). C’est la même logique de destruction du sens collectif, le même procédé de monter les travailleurs les uns contre les autres que l’on retrouve dans la refonte-abolition du code du travail et dans les tentatives de faire exploser les statuts des fonctionnaires par l’individualisation de leur rémunération.

Ce n’est pas par hasard que la pérennisation de l’état d’urgence intervient au moment où la répression syndicale et les violences policières s’abattent sur toute tentative d’organiser la résistance.
Mais c’est également le signe que les dirigeants actuels craignent les mouvements de travailleurs et essaient par tous les moyens de les neutraliser.

Luttes sectorielles ou changement de société, tous ces combats sont légitimes et affrontent le même adversaire : ceux qui détiennent réellement le pouvoir.

Loin d’être utopiques les solutions sont pour la plupart simples et rapidement accessibles, pour peu qu’on refuse la propagande de la pensée unique.

Les adhérent/es de SUD Recherche EPST appellent leurs collègues, familles, ami/es… à s’unir pour lutter lors des actions programmées ce mois de mars, le mois d’avril à venir. Nous invitons chacun et chacune dans la lignée du récent « appel des 100 syndicalistes », à inventer de nouveaux moyens de lutter pour enfin contraindre à reculer ceux qui prétendent diriger la société , pour le retrait de la « loi travail », pour la résorption de la précarité, pour la semaine de 32h, contre l’individualisation des rémunérations, pour des augmentations uniformes.

Et surtout pour reprendre en main leur destinée et celle des générations futures.

MOTION D’ACTUALITE, votée à l’unanimité du congrès,
Le 24 mars 2016 à Dinard