INRA : message aux agents sur le rapport d’activité 2015 et le geste fort d’un collègue du CNRS refusant une prime de ... 50 000 euros

, popularité : 15%

Dans ce message adressé à tous les agents de l’INRA, nous revenons sur le rapport d’activité 2015, diffusé cette fin juin et qui avait été l’objet d’un échange en au Conseil d’Administration de mars dernier.

Autre actualité, plus motivante, la tribune d’un collègue Chargé de recherche au CNRS qui vient de refuser une prime "au mérite " se montant à 50000 euros !
Un bel encouragement à continuer la mobilisation engagée contre le dispositif RIFSEEP !

version pour impression et affichage en fichier joint

Expression de l’élu SUD au Conseil d’Administration sur le rapport d’activité 2015

Cette fin juin 2016, la Direction de l’INRA vient de rendre public son rapport d’activité 2015 de l’EPST. C’est l’occasion pour notre syndicat de présenter son point de vue sur ce rapport, en faisant part de l’intervention de l’élu SUD au Conseil d’Administration du 8 mars dernier où ce document était présenté.

Cette expression critique prolonge celle développée vis à vis du rapport "agriculture-innovation2025"... et en particulier sur la vision compartimentée de l’innovation agricole et sur la fuite en avant dans la stratégie du « tout-technologie ».

Extraits ci-dessous :

« Il est intéressant de lire ce rapport en regard de la crise actuelle que traverse une grande partie du monde agricole, notamment celui des éleveurs producteurs de viande et de lait… C’est cette course à la compétitivité qui a déjà conduit ces éleveurs français à se sur-endetter pour produire toujours plus de viande et de lait…

En relation avec ce sujet, il est également très intéressant de s’attarder dans le rapport d’activité sur le rapport sur l’emploi et l’élevage et de mettre en parallèle les résultats qu’il présente en regard des recommandations que vous faites dans votre rapport Agriculture Innovation…

Est-il raisonnable d’augmenter les rendements dans un marché qui est déjà saturé et est-il raisonnable de tenter de faire croire que cette augmentation des rendements pourrait être sans conséquence pour l’environnement ?

Plus loin encore dans ce rapport, moderniser la gestion de l’INRA ou comment essayer de maintenir une politique scientifique sans avoir vraiment les moyens de le faire…. Il est dit dans ce paragraphe que les départs en retraite des chercheurs sont imprédictibles. Cette question de la retraite et de l’impossibilité pour beaucoup, même en travaillant jusqu’à 67 ans de disposer de toutes les années de cotisation pour accéder à une retraite pleine est totalement ignorée par notre ministère alors qu’elle va conduire un nombre toujours plus grand à travailler jusqu’à 67 ans et au-delà si cet âge maximal recule encore.

Il y aurait enfin beaucoup à dire également sur d’autres points du rapport, la mise en avant de la création de l’IAVFF … et sans qu’une analyse des conséquences à court et moyen terme de la déstructuration des équipes que le déménagement à Saclay va amener ne nous soit proposée. »

L’expression dans sa globalité en lien sur le site SUD

Primes ou détournement de crédits de recherche ? tribune salutaire d’un collègue du CNRS qui refuse une prime de… 50 000 euros !

Dans une tribune parue dans Le Monde du 20 juin dernier, Samuel Alizon, jeune CR1 au CNRS, adhérent SUD-RE, explique mieux qu’un tract syndical l’effet pervers de la politique des primes individuelles "au mérite" pratiquée au sein de la recherche publique...

Décodage : ISFIC comme Indemnité Spécifique pour Fonction d’Intérêt Collectif. On connait aussi la PEDR (ex-PESte)... un bel encouragement à continuer la mobilisation engagée contre l’application du dispositif RIFSEEP !

Contribution, à lire et à diffuser sans modération, accessible sur notre site