IRSTEA : emploi en chute libre, précarité, primes... les positions SUD-RE illustrées (et les élections au CA !) Message SUD-Recherche-EPST à tous les personnels de l’IRSTEA du 22 septembre 2016 :

, popularité : 13%

Emploi en chute libre, précarité, primes... les positions SUD-RE illustrées (voir fichiers joints) ... ET N’OUBLIEZ PAS DE VOTER avant le 28 septembre (3 scrutins)

Bonjour,

A tous ceux (titulaires, contractuels, doctorants) qui sont électeurs aux scrutins en cours (Conseil d’Administration, Conseil Scientifique et Technique, Instances d’Evaluation) : attention vous n’avez plus que quelques jours pour voter, vos bulletins de vote doivent être parvenus à la direction au plus tard mercredi prochain, 28 septembre à midi. Votre participation est importante pour le moral de vos futurs élus et leur capacité à peser dans les débats !

L’élection de vos représentants au CA revêt un caractère de gravité particulier cette année du fait des menaces qui pèsent sur les activités de l’Institut et sur son existence même. Les années qui viennent seront certainement (très) difficiles et les élus auront fort à faire pour défendre les missions, les activités et les personnels, avec votre soutien.
Les élus l’ont déclaré lors du CA du 17 mars où le rapport d’audit stratégique a été débattu (cf. compte-rendu intersyndical diffusé le 22 mars 2016) : nous n’accepterons ni la mort par amputations successives de l’Institut ni le bradage de ses activités, nous continuerons à exiger des solutions durables pour tous. C’est ce qui continuera à guider l’action du syndicat SUD-Recherche-EPST dans toutes ses initiatives et le rôle des futurs élus au CA sera important dans cette perspective.
Si cela n’est pas encore fait, nous vous invitons à lire attentivement la profession de foi des candidat-e-s que nous présentons à vos suffrages et qui sont prêt-e-s à assumer cette lourde tâche, avec votre soutien.

Mais il n’y a pas que le modèle économique de l’IRSTEA qui n’est pas viable, il y a aussi son modèle social !

L’institut est miné par les Inégalités de statuts (1/3 des personnels sont en CDD…) et les inégalités de rémunérations (entre personnels Agriculture et Recherche mais aussi au sein même des corps Recherche avec la multiplication des accueils en détachement accompagnés de sur-primes).

Sur ce terrain-là aussi les élus SUD-Recherche-EPST continueront à se battre, dans toutes les instances, pour une harmonisation vers le haut des situations : titularisation des CDD répondant à des besoins permanents (ce qui est le cas général, y compris juridiquement), proposition de donner immédiatement à tous (titulaires et contractuels) un minimum de 7000 € de prime annuelle (nous ne voulons pas entendre parler du retour de la PEDR pour une poignée de CR et DR triés sur le volet et de la mise en place du RIFSEEP pour tous les autres corps !).
Et bien évidemment ils défendront, avec les élus SUD-Recherche-EPST des autres EPST (CNRS, INRA, IFSTTAR) les missions de la recherche publique et son indépendance, au service des citoyens.

Pour illustrer / résumer les grandes lignes qui guideront l’action de nos élus, nous vous proposons les affichettes ci-jointes (aperçues en tête du message).

Donnez-nous les moyens de porter ces revendications haut et fort dans les instances et en particulier au CA, la seule instance en prise directe avec les ministères de tutelle.

Votez pour la liste SUD-Recherche-EPST

La branche IRSTEA de SUD-Recherche-EPST et l’équipe de ses candidat-e-s au CA