IRSTEA : motions votées au CTEP du 2 octobre

, popularité : 18%

Lors de ce CTEP, les élus du personnel ont fait, en intersyndicale (SUD-Recherche-EPST, SNPREES-FO, SNTRS-CGT), la déclaration liminaire ci-dessous et voté deux motions, l’une sur le Budget et l’autre sur les primes et rémunération ci-jointes).

Déclaration liminaire de l’ensemble des représentants du personnel (SUD-Recherche-EPST / SNPREES-FO / SNTRS-CGT)

Le 26 mars 2015, l’intersyndicale SUD-FO-CGT d’Irstea décidait de « mettre en demeure » les tutelles d’apporter enfin des solutions pérennes aux problèmes de financement structurel de l’Etablissement et, en attendant de ne plus siéger au conseil d’administration (CA) ni au comité technique d’établissement (CTEP). En effet, la situation de l’Etablissement est extrêmement critique, au plan budgétaire (budget 2015 bouclé suite à une "rallonge exceptionnelle") comme au plan de l’emploi. Les mesures d’austérité dictées par les tutelles et relayées par la direction de l’établissement entraînent aujourd’hui notre établissement dans une spirale sans fin de dégradation des conditions de travail, de restructurations, mutualisations, disparition d’activités scientifiques… Cf communiqué remis aux membres du Conseil d’Administration et rendu public.

Cette situation s’est traduite par la mise en œuvre d’un double audit dont les résultats devaient être présentés en septembre 2015 au plus tard. Les représentants du personnel ont pu faire part aux auditeurs de leur vision la gravité de la situation de l’établissement et du caractère urgent de l’intervention des tutelles. Or à ce jour, nous n’avons pas eu communication des rapports ou pré rapports qui ont pu être remis par les auditeurs. (Le rapport financier a été pourtant diffusé à la hiérarchie de l’établissement.)

A cela s’ajoutent des difficultés récurrentes dans le dialogue social interne qui ont conduit à nos courriers intersyndicaux du 23 mars et du 30 septembre (primes,…).

Aujourd’hui les représentants du personnel décident de siéger à nouveau dans les instances de l’établissement sur les points urgents qui concernent directement le personnel. Mais ils demandent que leurs doléances soient enfin entendues, en interne et au niveau des tutelles.


Ci-joint les 2 motions adoptées par le CTEP, à l’unanimité des représentants du personnel :
- motion "Audit et Budget"
- motion "Primes et Rémunérations"