INRA : courrier SUD au PDG (et sa réponse) après une ponction inopinée sur la paie d’une partie des technicien/nes

, popularité : 39%

Face aux difficultés rencontrées par les agents concernés par une ponction inopinée sur la paie de fin d’année et à l’indignation de tout le collectif de travail, nous venons de demander au PDG le versement d’une prime équivalente et immédiate aux collègues concernés. L’occasion aussi de demander que l’adresse mail mise en place par la DRH sur ce dossier soit accessible sans restriction et de solliciter un éclaircissement sur le déclenchement de cette retenue de solidarité à l’INRA.

Nous y ajoutons les éléments de sa réponse, en fin de journée, qui répondent globalement à nos demandes. Ce contentieux est clos et nous espérons que les agents concernés en seront informés rapidement pour une bonne fin d’année 2016 !

en fichier attaché, version pour affichage (avec le retour du PDG)

Dans sa réponse, adressée en fin de journée ce 22 décembre, le PDG indique aux syndicats :

- une aide exceptionnelle à tous les agents ponctionnés sous forme de "don" (sans dossier social à remplir donc), une sollicitation obligatoire individuelle de l’agent est cependant demandée.

- l’élargissement de la ligne dédiée à cette sollicitation

- une explication détaillée du DRH sur les modalités de calcul de cette contribution à l’INRA.

Nous lui avons demandé d’en informer sans délai les agents ponctionnés.


le détail de la lettre adressée en matinée avec le chapeau du message adressé en parallèle aux agents

En complément du message diffusé en début de semaine, nous faisons suivre à tous le courriel adressé ce matin à Monsieur Mauguin, PDG de l’INRA.

Nous lui demandons le versement d’une prime équivalente et immédiate aux collègues concernés, ainsi qu’un accès sans restriction à l’adresse mail mis en place par la DRH à leur intention . Elle est actuellement en accès limité aux adresses d’expédition INRA. (attention, il y avait aussi une coquille dans notre propre message, l’accent étant de trop).
Nous souhaitons enfin avoir des éléments complémentaires sur la méthode utilisée à l’INRA pour le calcul du seuil déclenchant la contribution « solidarité ».


A l’attention de Philippe Mauguin
Président Directeur Général de l’INRA

Notre organisation syndicale prend l’initiative de s’adresser directement à vous suite à l’émoi produit par la ponction inopinée sur la paie de fin d’année d’une partie des technicien/nes de recherche. Une telle mesure accentue les difficultés financières d’une population d’agents déjà pénalisée par le faible niveau indiciaire des premiers échelons de ce corps.
Au delà de la colère des collègues directement concernés, l’indignation est partagée par tout le collectif de travail et nous recevons de nombreux retours en ce sens.

Manifestement, le seul recours à une messagerie "contributiondesolidarite@inra.fr"
mis en place dans la précipitation par la DRH ne suffit pas à répondre à la situation. D’autant que cette boîte s’avère à accès restreint INRA. Les mails expédiés des boîtes personnelles au domicile sont rejetés, alors même qu’une bonne partie du personnel est en congé en cette fin décembre.
Nous demandons un accès à cette adresse sans restriction.

Nous vous demandons surtout de procéder au versement d’une prime équivalente et immédiate à ces agents. Cela nous parait être la seule solution acceptable en cette période de fin d’année où les budgets familiaux sont déjà tendus. En effet, il n’est pas concevable de renvoyer nos collègues vers d’hypothétiques aides( prêts) au délai lointain alors que certains devront arbitrer dès la semaine prochaine entre des dépenses alimentaires ou leur facture de chauffage.

Nous ne revenons pas dans ce courriel d’urgence sur le motif de ces prélèvements consécutifs à un transfert prime/indice issu d’un protocole PPCR, accord minoritaire à l’échelon syndical, et que le gouvernement a pourtant imposé. Nous constatons cependant que les dégâts générés par cette réforme risquent de nuire à l’ensemble du mouvement syndical, l’administration évoquant d’emblée qu’il s’agit d’un "accord syndical". Nous n’en sommes que plus déterminés pour demander à la Direction de l’INRA de ne pas en aggraver les conséquences pour ses agents en adoptant des mesures inappropriées.

Enfin, nous souhaitons avoir plus d’informations sur la mise en œuvre de cette contribution de solidarité de 1%, et notamment sur le calcul du seuil de rémunération utilisé à l’INRA pour son déclenchement.

Avec nos salutations respectueuses,