INRA : notes de la délégation SUD au Comité Technique du 24 janvier : au menu élections au CA, télétravail... et un triste budget 2017 au vu des suppressions de postes !...

, popularité : 13%

Un ordre du jour copieux pour ce premier CT 2017 : du budget initial 2017 à l’expérimentation du télétravail sur Jouy, en passant par l’élection au CA de l’INRA... sans oublier les sujets chauds portés par les personnels : suivi de l’opération Saclay, transfert Points/prime PPCR, création d’une filiale à Couhins...

en pièce jointe, le rendu SUD pour impression

A l’ordre du jour :

- Budget initial 2017,

- RIFSEEP (problématique et méthode de travail),

- élections des représentants du personnel au CA,

- expérimentation du télétravail sur Jouy,

- suivi de l’opération Saclay,

- transfert Points/prime PPCR,

- création d’une filiale à Couhins,

et ci-dessous reprise de l’intervention introductive de la délégation SUD centrée sur le budget et le suivi des CHSCT...

« En ce premier CT de l’année nous souhaitons revenir sur le budget primitif 2017, élément central sur l’évolution de la politique d’établissement et sur le suivi de l’instance CHSCT, essentielle pour la prise en compte des conditions de travail.
En ce qui concerne le budget 2017, ainsi que nous l’avons précisé au dernier Comité Technique, fin novembre, au-delà des choix de priorités scientifiques, 2 sujets permettant de mesurer les changements :

1) Le niveau des postes ouverts au recrutement, avec le maintien- a minima - de tous les postes libérés par les départs à la retraite, ceci à l’échelon de chaque corps comme cela a été obtenu au CNRS.

2) Un effort budgétaire en direction de l’expérimentation, le secteur le plus fragilisé ces dernières années, alors qu’il est, vous le savez, l’un des fondements justifiant l’existence de l’INRA.

Nous avons déjà compris, suite au CA du 15 décembre, que le compte n’y est pas, avec un déficit de 30 postes en 2017 entre départs en retraite et ouverture de postes, et même de 50 postes dans les corps d’ingénieurs et techniciens. Notre élu au CA a déjà rappelé en séance les dégâts générés par la poursuite de la politique menée à la direction de l’INRA par votre prédécesseur. Nous espérons ne pas avoir une seconde douche froide avec la répartition des postes par corps. Nous vous demandons d’informer dès aujourd’hui le CT sur cette décision importante pour la survie de l’expérimentation à l’INRA.

En question subsidiaire : qu’en est-il du devenir du site de Bressonvilliers et de ses agents, déjà bien maltraitée depuis l’opération de com’ orchestrée lors de l’affaire de l’agneau médusé, alors même que les unités de la région parisienne perdent de l’appui expérimental avec le controversé projet de Saclay ?
Qu’en est-il de l’appui expérimental aux futures recherches menées dans le cadre du controversé projet Saclay ?

Pour clore ce sujet, nous avons cru comprendre que vous-même considériez ce budget comme insuffisant en matière d’appui à l’expérimentation. Pouvons-nous espérer que ce soit une priorité affichée dans l’arbitrage des profils pour 2018, cycle qui commence dès ce mois de janvier en amont de la campagne de mobilité ?

En ce qui concerne le fonctionnement des CHSCT locaux et du CHSCT national, nous vous avons déjà alerté sur la non diffusion publique des procès-verbaux des réunions de l’instance depuis un an, alors même que cela est spécifiquement prescrit par le règlement intérieur de cette instance à l’INRA. Nous avons bien compris que l’INRA souhaite revenir sur cette disposition, mais tant que ce RI n’a pas été revu, il convient de la respecter ! Sinon c’est la porte ouverte à toutes les dérives... Vous n’êtes pas sans savoir, et l’INRA n’y échappe pas, que dans la période, la confiance dans la parole des responsables est fragilisée... l’observation a minima des règles qu’on se donne est un préalable qu’il convient de respecter.

Et pour être complet, l’épisode que nous venons de vivre avec le traitement calamiteux de la ponction PPCR pour certains TR sur la paie de décembre suscite également quelques interrogations sur ce sujet de l’engagement pris, nous aurons l’occasion d’y revenir car ce sujet est à l’ODJ de cette séance. »