INRAE - Contribution SUD recherche EPST au débat sur le schéma stratégique INRAE 2030

, popularité : 9%

Au-delà du Covid-19, repenser au plus vite notre système de recherche publique afin d’éviter de nouvelles catastrophes sociales et écologiques : les propositions de la branche INRAE de SUD-Recherche alors qu’à l’échelon du nouvel institut le débat est ouvert sur le schéma stratégique INRAE 2030... 10 ans pour essayer d’atténuer les effets du désastre écologique en cours, qui est également un désastre social en France et ailleurs, à condition d’engager des actions immédiates !

Ci dessous, en chapeau, une présentation du contexte de cette riche contribution !

Sourds à la dégradation de l’environnement constatée pourtant dès le début des années 60, les dirigeants français ont résolument poursuivi depuis des dizaines d’années des politiques économiques libérales et ont engagé notre économie dans le mouvement international d’une économie spéculative et financière. Le second rapport de la « commission pour la libération de la croissance française », dite commission Attali, remis à la mi-octobre 2010, s’intitulait « Une ambition pour dix ans » : une ambition de croissance sans fin dans un monde fini. 2010+10=2020 : Et voilà nous y sommes ! Dans le mur !

Ainsi que SUD l’a défendu sans jamais rien lâcher depuis 2001 à l’INRA, à l’IRSTEA et désormais à l’INRAE, il n’est plus raisonnable de douter des liens qui existent entre le modèle agricole qui continue de prévaloir aujourd’hui et la crise écologique planétaire en cours. La propagation fulgurante de l’épidémie actuelle de Covid19 rappelle l’impact des modes de vie des pays « riches » sur l’ensemble de la planète : inégalités sociales domestiques et internationales, destruction de l’environnement, changements climatiques, risques sanitaires en général et épidémiques en particulier. La crise sanitaire actuelle est un avertissement qui aurait pu nous coûter bien plus cher, si le virus avait été plus contagieux, plus mortel ou s’il s’était échangé entre humains et animaux. Tôt ou tard, si nous ne changeons pas nos modes de vie, ces fragilités ressurgiront à l’occasion d’autres événements directement liés à un modèle économique qui ignore les coûts sanitaires, sociaux et environnementaux de la « croissance ».

Pouvons-nous, et surtout devons-nous, à l’issue de cette catastrophe, remonter en marche dans « le train du progrès » qui tire les wagons de la croissance économique, et reprendre la consultation INRAE 2030 là où nous l’avons laissée ? La fusion IRSTEA-INRA implique en effet la construction d’un nouveau schéma stratégique INRAE 2030, avec une première étape de consultation électronique du personnel ce printemps 2020, et qui s’achèvera en décembre.

SUD-Recherche EPST présente ici ses réflexions et propositions pour les mettre en débat avec le personnel, la direction générale et toutes les parties prenantes. Il nous reste 10 ans pour essayer d’atténuer les effets du désastre écologique en cours, qui est également un désastre social en France et ailleurs, à condition d’engager des actions immédiates : nous espérons les retours critiques des personnes qui nous lirons, quel que soit leur statut, pour que la consultation INRAE 2030 soit l’occasion d’une inflexion de nos orientations de recherches à la hauteur de cet enjeu.

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2020 :

Rien pour ce mois

septembre 2020 | novembre 2020