Lettre ouverte au PDG de l’INRAE sur la ré-autorisation des néonicotinoïdes pour les betteraves

, popularité : 70%

Dans cette lettre ouverte au PDG de notre EPST, nous l’interpellons sur le rôle joué par l’INRAE dans le processus de validation scientifique de la nouvelle dérogation pour l’utilisation de néonicotinoïdes sur les semences de betteraves pour la campagne 2022.

2 associations présentes au « conseil de surveillance » ont contesté une partie des données qui ont conduit l’instance à se prononcer favorablement le 21 décembre dernier. Nous demandons donc au PDG des éclaircissements sur l’argumentaire développé s’agissant notamment de la méthodologie du protocole de suivi des réservoirs viraux, de la prise en compte de prévisions climatiques… dans une approche datée du XXe siècle où la protection de la biodiversité n’apparaît pas considérée au même titre que l’économie de la filière sucrière.

Nous craignons qu’en légitimant une telle décision, l’INRAE soit instrumentalisé par des intérêts à très court terme qui priment sur la santé des écosystèmes et des populations, au lieu de s’engager vers une sortie crédible et volontaire des pesticides.

Navigation

AgendaTous les événements

janvier 2022 :

Rien pour ce mois

décembre 2021 | février 2022