CNRS : Contrat CNRS-État tel que voté par le CS du 16 juin 2009

, popularité : 7%

Ils l’ont voté ! (le document mis à jour est ici) Mais qu’a bien pu leur promettre Pecresse, invitée surprise de ce CS, pour renverser ainsi la vapeur ?

En tout cas, ça n’apparaît pas dans le texte : en première lecture, si on voit bien apparaître une rubrique "moyens" (sans doute pour essayer de parer à un éventuel recours contre l’illégalité de ce contrat), elle relève du mépris pur et simple :

Les moyens au service de ces objectifs

L’emploi dans toutes les catégories sera maintenu en 2010 comme en 2011. De plus, de
nouveaux moyens financiers permettront une revalorisation des carrières des personnels
ainsi que des chaires mixtes CNRS/universités, en plus des recrutements annuels. Les
moyens de fonctionnement (hors TGIR) seront augmentés dès 2010 pour la mise en
place de la nouvelle organisation en instituts et pour la poursuite d’une stratégie
d’excellence. Les moyens affectés aux TGIR seront augmentés en plus du plan de
relance pour permettre au CNRS de tenir ses engagements nationaux et internationaux.

La partie Moyen fera l’objet d’un avenant au présent contrat après la discussion
budgétaire, à l’automne 2009.

Bon, on a au moins la satisfaction de voir écrit dans un document officiel le « maintien de l’emploi », sans pour autant que ça engage réellement la ministre en quoi que ce soit : si la loi de finance prévoit des suppressions d’emploi,le contrat est caduc. Et de toutes façons, ils se sont bien gardés d’écrire « emploi de titulaires ».

On attend avec impatience de savoir qui a voté quoi au CS, et pourquoi !