Appel au personnel du Cemagref à se mobiliser Rassemblement le 3 novembre devant l’Assemblée Nationale (Budget 2009)

, popularité : 6%

Les EPST subissent de plein fouet les réformes du gouvernement visant à démanteler (pour mieux les privatiser) les services publics. Le budget 2009 - qui entre en débat à l’Assemblée Nationale - est fait pour accélérer encore cette décomposition des organismes : le gouvernement réduit les dotations budgétaires de l’Etat à la recherche publique et en particulier aux EPST, étranglés pendant qu’on les démembre. Plus de 1000 emplois supprimés (dont certains bien camouflés) et des crédits en baisse, une fois les chiffres dégonflés de tous les artifices dont a usé la Ministre pour faire croire le contraire et d’une inflation à plus de 3,3 %. Il est vrai que l’Etat ne peut à la fois voler au secours des banques et de la recherche privée, faire fonctionner ses services publics et payer correctement ses fonctionnaires ! L’effort de recherche public supplémentaire pour 2009 c’est 57 % pour la recherche privée et 43 % pour la recherche publique (d’après les chiffres même du MESR, qui gonflent artificiellemnt les moyens alloués à la recherche publique...)
L’objectif du gouvernement est clair : pousser la recherche publique à se faire financer de plus en plus par des ressources propres que ce soit pour le personnel (rémunération des CDD mais aussi complément de rémunération des titulaires via des "primes d’intéressement" !) , le fonctionnement courant, mais aussi les investissements immobiliers.
Si l’on ne fait rien pour arrêter la marche du rouleau compresseur à broyer les services publics, l’avenir qui nous est promis est celui de petites PME de recherche précaires devant se décarcasser pour faire rentrer du fric et rémunérer leurs personnels ! (vous avez dit "plan stratégique" ? "priorités scientifiques" ? "service public" ?)
Les organisations syndicales et les associations de l’enseignement supérieur et de la recherche appellent les personnels et les étudiants à se mobiliser contre cette dérive, dans les semaines et les mois qui viennent.
Le tract ci-joint présente une analyse de la situation (et notamment du budget 2009) et un appel commun à différentes actions.
Dans l’immédiat, pour les collègues d’Antony qui le peuvent :
Rassemblement lundi prochain 3 novembre à 14h devant l’Assemblée Nationale (place Edouard Herriot) pour protester contre le projet de budget 2009

Et n’oubliez pas de signer la lettre-pétition intersyndicale "Pour une autre politique de l’emploi et des salaires"
(2052 sigatures à cette heure)

Pour SUD-Recherche-EPST, branche Cemagref

M-B. ALBERT

Navigation

AgendaTous les événements