19 décembre 2008 : démission de 18 des 20 représentants du personnel au CTPC du Cemagref Démission collective des représentants SUD-Recherche-EPST, FO et CGT du Cemagref

, popularité : 8%

Après la démission collective de tous les élus (SUD-Recherche-EPST) au CA du Cemagref le 11 décembre, ce sont les 9/10ème des représentants du personnel au CTPC du Cemagref (SUD, FO et CGT) qui ont envoyé leur lettre de démission au DG le 19 décembre. Voir ci-dessous une des lettres de démission et le communiqué intersyndical.

Extrait du communiqué intersyndical SUD-Recherche-EPST / FO / CGT du 19 décembre 2008 intitulé "La casse de la Recherche Publique et des statuts de ses personnels ne passera pas par nous" :

"Les signataires de ces lettres de démission et leurs organisation syndicales entendent ainsi marquer leur désaccord profond avec le contenu et la méthode de mise en place de ce contrat d’objectifs, consacrant un désengagement financier de l’Etat, et bouclé dans la précipitation, sans concertation au sein de l’Etablissement, et malgré l’opposition déclarée des personnels et de ses représentants.
Il s’agit d’une décision grave, intersyndicale, en signe de protestation contre le passage en force ainsi opéré et marquant la volonté des représentants du personnel de ne pas cautionner un processus qui fragilise l’établissement en tant qu’EPST autonome dans sa politique de recherche, et qui porte atteinte à l’emploi, aux garanties statutaires des personnels, et à l’indépendance des travaux de recherche et d’expertise.
Les signataires de cette démission collective estiment qu’ils ne peuvent plus remplir leur rôle dans ces conditions et que la responsabilité de cette rupture incombe aux tutelles qui imposent ce mode de gouvernance, et à la direction de l’établissement qui accepte de la mettre en œuvre."