NOS VALEURS

samedi 1er janvier 2005
popularité : 2%

GIF - 7 ko
SUD Recherche EPST


GIF - 2.8 ko
Solidaires

L’union syndicale Solidaires (à laquelle adhère notre syndicat SUD Recherche EPST) a défini le sens de son action syndicale à travers cette charte des valeurs, qui constitue le préambule de ses statuts, adoptés lors de son congrès constitutif en janvier 1998.

Défense des revendications et transformation sociale

Le syndicalisme a une double fonction, la défense des revendications des salariés et la transformation sociale, c’est à dire l’émancipation de l’homme et de la femme pour qu’ils puissent penser et agir sur leur environnement professionnel et être acteurs de leur vie.

Le syndicalisme agit pour réduire les inégalités économiques et sociales, et pour permettre l’élévation du niveau de vie du plus grand nombre et prioritairement des plus démunis.

Le syndicalisme défend les revendications spécifiques de chacun tout en cherchant à dépasser la vision sectorielle pour unifier les préoccupations des salariés.

Indépendance

Le syndicalisme ne doit de compte qu’aux salariés. Il doit donc garantir son indépendance vis à vis, d’une part, des partis politiques, du gouvernement, du patronat, de la hiérarchie et du monde économique, d’autre part, de tout dogme politique, confessionnel ou philosophique.

Pour garantir son indépendance, le syndicalisme doit gérer ses moyens en toute autonomie.

Démocratie

La démocratie syndicale est le meilleur garant de l’indépendance des organisations syndicales. Elle doit permettre l’expression des sensibilités, d’aspirations et de revendications éventuellement différentes dans un esprit de tolérance. Le syndicalisme doit assurer le fonctionnement démocratique de ses structures afin que ses prises de décisions répondent le plus fidèlement possible aux aspirations, intérêts et revendications des salariés eux-mêmes. Il doit assurer la primauté du syndicat de base sur les structures fédérales ou confédérales.

Construire le meilleur rapport de force

Pour concrétiser les aspirations et satisfaire les revendications, le syndicalisme use des différents moyens dont la grève pour créer un rapport de force. La négociation permet alors de concrétiser les avancées obtenues. l’efficacité syndicale rend l’unité syndicale nécessaire, l’unité sans a priori ni exclusive.

C’est à partir de la défenses des salariés et de l’affirmation de leur citoyenneté dans l’entreprise et sur le lieu de travail que le syndicalisme contribue à l’avènement d’une société plus juste, plus humaine et plus démocratique. Cette société devrait permettre à chacune et à chacun, quelle que soit son origine, de grandir, de vieillir et de mourir dans la dignité sur une planète protégée des effets pervers des progrès techniques.

Dans ce cadre, la lutte pour la défense de l’environnement et un aménagement du territoire équilibré est un élément du combat des syndicalistes. Le respect de l’intégrité physique et mentale de chaque être humain est une valeur fondamentale du syndicalisme, à ce titre il participe de la tradition humaniste. Le syndicalisme affirme qu’un Etat de droit démocratique et laïc est indispensable au plein exercice du droit syndical.

Tous ensemble

Le souci de solidarité, de justice sociale et de tolérance, par le rejet de toute forme de discrimination raciale, de sexe, philosophique ou religieuse, ne se limite pas aux portes de nos entreprises. En revendiquant le droit à l’emploi, il met tout en œuvre contre le chômage. En privilégiant l’intérêt général, en revendiquant une meilleure répartition des richesses et des revenus et en défendant le service public, il œuvre pour la garantie d’un revenu suffisant afin d’offrir à toutes et à tous une vie décente, le droit à l’éducation, à la santé, au logement.

Une autre Europe

Le syndicalisme ne doit pas laisser se construire une Europe des nantis au détriment des salariés et des peuples du tiers-monde. La démocratie politique doit permettre aux citoyens d’agir effectivement sur leur destinée commune ; le marché ne peut être le seul régulateur des rapports sociaux et humains. Au contraire, il faut promouvoir partout des rapports de coopération dans les relations économiques, en lieu et place de la concurrence exacerbée générée par le libéralisme.

L’Europe doit être un élément de solidarité entre tous les peuples qui y vivent ; elle doit favoriser le progrès social à l’intérieur de ses frontières et dans ses rapports plus particuliers avec les pays du tiers-monde.

Solidarité

Le syndicalisme doit être présent à tous ces niveaux pour impulser la solidarité et la coopération entre les peuples, et pour agir pour que les pays riches aident au développement équilibré des pays pauvres, participent à l’amélioration des moyens éducatifs et sanitaires de leurs populations. L’action syndicale doit donc dépasser les frontières et faire émerger un fort mouvement syndical mondial nécessaire pour relever ces défis, pour l’avènement de la paix dans le monde par le dialogue entre les peuples dans le respect des différences.


Documents joints

Valeurs Solidaires Sud Recherche EPST
Valeurs Solidaires Sud Recherche EPST

Navigation

Articles de la rubrique

  • NOS VALEURS

Agenda

<<

2017

>>

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 18 août 2017

Publication

2208 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
5 Sites Web
83 Auteurs

Visites

35 aujourd'hui
62 hier
315310 depuis le début
30 visiteurs actuellement connectés