ESR : Bombes meurtrières sur l’Université d’Alep en Syrie - Appel à une minute de silence Mercredi 23 Janvier 2012 à 12 h

, popularité : 4%

notre syndicat se joint à l’appel unitaire large de solidarité avec l’université d’Alep en Syrie.

Le mardi 15 janvier 2013 vers midi, heure locale syrienne, alors que l’université d’Alep était en session d’examens, deux missiles air-sol ont explosé, l’un sur le rond-point de la Faculté d’Architecture et un autre sur la Cité Universitaire (Bâtiment n° 9). Le bilan est de 80 étudiants et autres civils tués, et de plus de 200 blessés. Les images des lieux attestent la violence de cette attaque contre cet établissement symbolique des aspirations des Syriens aux droits et libertés après 43 ans de dictature, et visé de longue date par des forces du régime Al Assad.

Ce fait rappelle l’agression barbare des forces de police contre les étudiants de cette même université en mai dernier, qui avait motivé un appel à une minute de silence dans tous les établissements le 23 mai 2012.

Beaucoup de sang innocent coule dans cette université historique de la Syrie, dont la vocation est de promouvoir les savoirs ainsi que les valeurs humanistes auxquelles l’immense majorité des Syriens sont attachés.

Face à ces évènements tragiques, les organisations démocratiques syriennes et françaises en appellent à une protection internationale des universités syriennes, de leurs étudiants et de tous leurs personnels.

Les organisations soussignées appellent l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur et de recherche français – universités, instituts, écoles – à procéder à des jumelages ou à des parrainages avec leurs homologues syriens, et à faire preuve de solidarité en acte avec les étudiants, les universitaires, les chercheurs, et l’ensemble des acteurs des universités syriennes.

Les hôpitaux en Syrie subissent également des bombardements sauvages par l’armée du régime Al Assad et, de surcroît, les agents du Renseignement y traquent les opposants en quête de soins et les médecins qui ne font pas allégeance au régime. Les soussignés appellent étudiants, universitaires, chercheurs, personnels BIATSS, personnels de santé des établissements français à envoyer des aides médicales et à contribuer ainsi à la prise en charge des soins des blessés.

Les soussignés appellent à exprimer dans tous les établissements d’enseignement supérieur et de recherche le refus par l’Université française de la répression barbare que subit depuis 20 mois la population syrienne, et à mettre en œuvre une solidarité active.

Ils appellent à organiser une minute de silence dans tous les établissements français mercredi 23 janvier 2013 à 12h.

liste des signataires sur le site
http://appelsolidaritesyrie.org

Sites favoris Tous les sites

4 sites référencés dans ce secteur