Budget - crédits labos

La transformation du Cemagref en EPST (en décembre 1985), fruit d’une longue lutte des personnels notamment contre le Ministère du Budget, ne s’est jamais accompagnée de l’attribution des crédits d’investissement et de soutien de base aux unités de recherche qui auraient dû aller avec (et ne se serait jamais accompagnée non plus du statut de titulaires "Recherche" pour les personnels sans la ténacité des syndicats et notamment du SYGMA-CFDT à l’époque !).
Il y a eu quelques "coups de pouce" de temps en temps mais grosso modo, le Cemagref est toujours - et de loin - le moins bien doté des EPST : par emploi "recherche" les crédits budgétaires qui lui sont alloués sont deux fois moins importants que ceux alloués en moyenne aux EPST dans leur ensemble (sachant qu’il y a des disparités entre EPST, le CNRS, vu sa taille, représentant quasi la moyenne des EPST).
Nous n’avons cessé - notamment par la voix de nos élus au CA - de dénoncer cet état de fait, qui oblige les équipes à courir à la recherche de contrats avant de pouvoir faire de la recherche tout court.

Navigation