Insuffisance des crédits du Cemagref et financement de la Recherche Publique Observations et analyses présentées par les élus du personnel au CA le 31 mars 2005

, popularité : 16%

Message adressé le 4 avril 2005 à tous les personnels en fonction au cemagref :

Le CA du Cemagref s’est réuni jeudi 31 mars.
Parmi les points à l’odj il y avait au chapitre des questions financières le rapport sur l’exécution du budget 2004.

Les représentants du personnel (SUD Recherche EPST) ont saisi l’occasion pour appeler à nouveau l’attention du CA sur les problèmes de fond (et de fonds) du Cemagref (importance trop grande de la part des ressources propres dans notre budget et indigence des soutiens de base aux unités de recherche (SBU)) et également pour dénoncer le contenu actuel du projet de LOPRI en cours d’élaboration par le gouvernement, qui ne peut qu’empirer la situation avec la primauté accordée au financement de la recherche sur projets, en réponse à appels d’offres. Ci-joint le texte de la déclaration des représentants du personnel mis au point en réunion préparatoire ; ce texte a été distribué à tous les membres du CA avec les deux graphiques montrant l’évolution des SBU et CP de 1996 à 2005 dans les différents EPST (rapportés au nombre d’emplois inscrits au budget de la recherche) qui met en évidence que le Cemagref est toujours très à la traîne en SBU (et CP en général) par rapport aux autres EPST (l’INRA n’étant pas beaucoup mieux loti ! le rural doit être frugal !).

Pour le syndicat SUD Recherche EPST (branche Cemagref)
Marie-B. ALBERT, Vincent LOUVEAU
et les élus au CA :
Alain LIENARD, Patricia SAINT-CAST, Jean-Marc LE BARS