Ex-Triskalia : une nouvelle victoire et une première en France - septembre 2016

lundi 3 octobre 2016
popularité : 15%

Dans le prolongement des articles précédents concernant l’intoxication de plusieurs ex-salariés de Triskalia, le Tribunal de Saint Brieuc a rendu son jugement cette fin septembre, en les indemnisant à hauteur de 110 000 euros...

Une nouvelle avancée qui ne marque pas la fin d’un combat exemplaire que nous avions salué lors de notre dernier congrès, à Dinard, au printemps dernier.

lien avec l’émission de France Inter du 1° octobre où le dossier est largement évoqué.

A lire aussi la motion du congrès SUD-RE et l’article de juin rendant compte de la tenue du procès dont le jugement vient d’être rendu

Communiqué Union syndicale Solidaires / Solidaires Bretagne

Le TASS de St Brieuc indemnise Laurent Guillou et Stéphane Rouxel ex-salariés de Nutréa-Triskalia, victimes des pesticides

Le 11 septembre 2014 le Tass de Saint Brieuc condamnait pour faute inexcusable de l’employeur l’entreprise agroalimentaire Nutréa-Triskalia suite à la plainte de deux de ses ex-salariés Laurent Guillou et Stéphane Rouxel gravement intoxiqués à deux reprises par des pesticides en 2009 et 2010 sur leur lieu de travail à Plouisy.

Stéphane Rouxel et Laurent Guillou ont développé une maladie très invalidante, l’hypersensibilité aux produits chimiques multiples (M .C.S en anglais) et se sont fait licencier par leur employeur, qui niait ses responsabilités et refusait d’indemniser ses salariés victimes.

Dans son jugement du 22 septembre 2016, le Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale (TASS) de Saint Brieuc rend justice à Laurent Guillou et Stéphane Rouxel en ordonnant qu’ils soient indemnisés d’un montant de plus de 110 000 euros pour le préjudice qu’ils ont subi.

C’est la première fois en France qu’un tribunal indemnise des salariés victimes des pesticides atteints d’hyper sensibilité aux produits chimiques multiples.

Cette décision est une nouvelle victoire pour Stéphane et Laurent qui mènent depuis maintenant près de sept ans un combat sans relâche pour faire reconnaître leur maladie, exiger réparation et dénoncer le scandale sanitaire et environnemental que représente aujourd’hui l’utilisation massive et irresponsable des pesticides dans l’industrie agroalimentaire.

Par ailleurs, le combat est loin d’être terminé, Laurent Guillou et Stéphane Rouxel se sont portés partie civile auprès du Tribunal de Grande Instance de Saint Brieuc, dans le cadre de la plainte au pénal qu’ils ont déposée en 2010 après leur deuxième accident du travail et leur intoxication.

S’ils se félicitent aujourd’hui de cette nouvelle décision du TASS de Saint Brieuc ils tiennent également à remercier toutes celles et ceux qui les ont défendus et soutenus aux premiers rangs desquels leur avocat Maître François Lafforgue, l’Union syndicale Solidaires et leur Comité de soutien composé de nombreuses organisations ( parmi elles Phyto-Victimes, Générations Futures, le Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest, SOS-MCS la Confédération Paysanne, Attac, la LDH, Eaux et Rivières de Bretagne, Bretagne Vivante, etc.).

Paris et Saint Brieuc le 22 septembre 2016

Encore plus d’info sur le site Solidaires, à la page en lien


Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 10 décembre 2017

Publication

2269 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
5 Sites Web
86 Auteurs

Visites

14 aujourd'hui
90 hier
327338 depuis le début
14 visiteurs actuellement connectés