INRA : nos contributions en faveur d’un avenir social, écologique et solidaire pour l’agriculture

, popularité : 11%

Cette année 2018, le renforcement de la lutte contre les pesticides devient une priorité citoyenne. En tant que syndicalistes de la recherche agronomique, nous prenons part à la mobilisation pour une agriculture qui aura un avenir car plus respectueuse de la santé, de l’environnement et de l’emploi de celles et ceux qui y travaillent.

Au-delà de l’actualité visant le glyphosate, nous compilons ici, un résumé des contributions SUD diffusées entre 2006 et 2016 ! Il s’agit de notre contribution en faveur d’une agriculture porteuse d’espoir, qui soit libérée des lobbys de l’agroindustrie...

... en parallèle aux mobilisations menées avec l’union syndicale Solidaires (de NDDL aux inculpé/es du combat contre la ferme des 1000 vaches, aux salariés empoisonnés de Triskalia...)

Toutes ces contributions sont accessibles sur notre site, via les liens de l’article compilation, en pièce jointe

On trouve également, en lien direct cette fois, 3 expressions plus récentes de 2017, concernant les pesticides et les NBT :

Pesticides et recherche publique : de la capacité de l’INRA à anticiper, ou pas, sur les évolutions règlementaires et agronomiques, à travers le révélateur du glyphosate. Octobre 2017

Contribution syndicale sur les nouvelles techniques d’édition du génome (NBT ou New Breeding Techniques) Novembre 2017

INRA et pesticides (suite) - Réaction SUD au rapport « Usages et alternatives au glyphosate dans l’agriculture française » Décembre 2017

Et ces derniers mois, nous avons alerté sur le poids des lobbys qui freinent les changements nécessaires pour relever les défis environnementaux et incontournables en agriculture :

Ci-dessous extrait de notre intervention en Comité Technique de Septembre

… La démission de Nicolas Hulot, ministre de l’environnement et de la transition écologique : son constat de la faiblesse de la politique gouvernementale devant les défis posés par l’urgence environnementale planétaire converge avec les alertes que nous formulons depuis notre arrivée dans cette instance, il y a 10 ans… face parfois l’indifférence voire au mépris de la part des Directions générales successives de l’INRA. Le poids des lobbys, illustré par le recul du parlement dans la loi Alimentation (EgaLim), a été au centre des critiques de N. Hulot.

Sur la réalité de l’influence des lobbys, nous avons dénoncé, en juin, la communication de l’INRA sur le dossier glyphosate, celle-ci prenant appui sur un retraité de l’INRA ayant partie liée avec le lobby de l’industrie agrochimique pour informer le grand public sur glyphosate et santé. Nous ne pouvons-nous satisfaire d’avoir obtenu sa rétrogradation a posteriori du titre de Directeur de Recherches INRA à celui d’ex-Directeur dans ledit article. L’argumentation qui minimise la dangerosité de ce pesticide est toujours à la une de ce dossier, sans confrontation contradictoire, et sans information sur l’engagement de son rédacteur.

Et en lien le communiqué du mois de juin

L’INRA endosse les propos d’un proche de l’industrie agrochimique et agroalimentaire sur la question du glyphosate, de la santé et des conflits d’intérêt !

en cas de difficulté pour lire les documents joints, vérifier tout d’abord que vous avez bien sélectionné un lecteur de fichier pdf en face de "ouvrir avec" ; si problème persiste, les enregistrer d’abord sur votre ordinateur