Relance des 3 syndicats SUD aux nouveaux Ministres Recherche et Agriculture sur le recensement des agent-es ayant travaillé dans les équipes « prions infectieux »

, popularité : 5%

Nos 3 syndicats, SUD-Rural Territoires, SUD-Education et SUD-Recherche EPST, n’ont eu aucun retour au courrier adressé début mai aux Ministres de la Recherche et de l’Agriculture concernant le recensement des collègues de nos établissements publics ayant travaillé dans les équipes prions infectieux. Nous venons de relancer cette mi-juin Madame Sylvie Retailleau et Monsieur Marc Fresneau, respectivement nommé-es nouveaux ministres de ces secteurs.
Nous leur rappelons qu’il y a trois ans le 17 juin, Emilie Jaulain, première victime à avoir travaillé sur ces prions infectieux, décédait après une longue période douloureuse d’errance médicale. Nous ne voulons pas que d’autres ancien-nes collègues soient confronté-es à une telle situation. Il est important que cette question sensible soit prise en charge sans attendre la rentrée de septembre, avec l’éclairage du comité d’Éthique.

Courriel de relance ci-dessous, notre courrier commun du 2 mai en lien

Madame Sylvie Retailleau, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche,
Monsieur Marc Fresneau, Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire,

Objet : relance courrier du 2 mai dernier sur le recensement des agent-es ayant travaillé dans les équipes prions infectieux

Madame la Ministre, Monsieur le Ministre,

Nos trois syndicats de l’union syndicale Solidaires concernés par le suivi du dossier prions infectieux, ont adressé début mai aux 2 ministres en charge de ce dossier, Agriculture et Recherche, un courrier concernant la question du recensement de tous les agent-es ayant travaillé dans les équipes de recherche au cours des dernières décennies.
Nous n’avons reçu aucun retour de Madame Vidal et de Monsieur Denormandie à notre demande de sollicitation rapide du comité d’Éthique, et prenons en conséquence l’initiative de cette relance, suite à votre nomination au sein du gouvernement de Madame Borne.

Il est en effet important que cette question sensible soit prise en charge sans attendre la rentrée de septembre, avec l’éclairage du comité d’Éthique. Cette mi-juin, il y a trois ans, Emilie Jaulain, première victime à avoir travaillé sur ces prions infectieux, décédait après une longue période douloureuse d’errance médicale. Rappelons que sa famille est toujours en conflit avec l’INRA, son employeur en 2010, qui a cependant enfin reconnu l’accident du travail. Nous ne voulons pas que d’autres ancien-nes collègues soient confronté-es à une telle situation.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, Monsieur le Ministre, nos respectueuses et toujours vigilantes salutations.

En lien, le courrier initial,contenant notre argumentaire, en date du 2 mai dernier.

Pour cette relance, nous adressons une copie aux PDG des organismes concernés et aux membres de leur CHSCT nationaux.

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2022 :

Rien pour ce mois

septembre 2022 | novembre 2022