2 août, jour du dépassement. La recherche publique à la hauteur des enjeux ? ( Expression branche INRAE )

, popularité : 1%

A l’occasion de la journée du dépassement, en réalité dès le 5 mai pour la France, nous revenons sur le rôle de la recherche publique pour répondre aux enjeux.
A l’INRAE, nous attendons que notre direction prenne ses responsabilités par exemple face au verrouillage du lobby agro-industriel après l’échec du plan Ecophyto (pesticides). Et sur l’actualité des NBT - seront-elles toujours considérées comme des OGM ? Le triptyque « génétique, numérique, robotique » sauvera-t-il l’agroécologie ?
A relire également les récentes propositions de notre syndicat sur le changement climatique et l’effondrement de la biodiversité.

Comme chaque été SUD alerte sur le jour du dépassement et questionne sur la contribution de la recherche publique pour réduire l’impact de nos modes de production agricole, sans beaucoup d’écho jusqu’à aujourd’hui.
Ce mercredi 2 août en écoutant France Inter, nous avons eu la bonne surprise de découvrir parmi les invités un représentant de la direction générale de l’INRAE.
https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-du-mercredi-02-aout-2023-8886057

La recherche que mène l’INRAE est-elle à la hauteur des enjeux ?

Oui et non, car si la prise de conscience est partagée, la réaffectation des moyens tarde à venir et les voies alternatives au modèle dominant actuel ne sont pas consensuelles alors que la côte d’alerte est atteinte sur 5 des 7 piliers de la durabilité.

On peut regretter que dans les propos tenus dans le débat, les exemples pour l’agroécologie viennent de loin, Brésil et Rwanda, sans citer les belles avancées pionnières des paysannes et paysans du réseau RAD-CIVAM, dont des fermes ont pourtant été visitées par la direction de l’INRA en juin 2017 (https://revue-sesame-inrae.fr/agriculteurs-chercheurs-et-systemes-complexes-en-route-vers-lagroecologie/) et sans jamais évoquer les quelques succès, malgré un effort de recherche encore trop limité, en agriculture biologique, qui est un des prototypes de l’agroécologie.

L’ambitieux plan RSE bas carbone, que nous attendons comme beaucoup de collègues, aura-t-il parmi ses objectifs des fermes INRAE contribuant au non dépassement ? A quelle échéance ?

Laurence Tubiana a mentionné la baisse d’usage des pesticides au Danemark et a appelé à un débat apaisé car il est vraiment temps d’y arriver ensemble, c’est une question de survie. Oui, mais quand le verrouillage du système de production agricole est si bien documenté (comme dans le cas de l’échec du plan Ecophyto), n’est- ce pas le rôle de la recherche publique que de prendre ses responsabilités pour contribuer à débloquer la situation ?

Sujet d’actualité brûlante également, les NBT (New Breeding Technologies ou nouvelles techniques de sélection) ou NGT (New Genomic Techniques ou nouvelles techniques génomiques) : les nouvelles variétés issues de ces biotechnologies seront-elles toujours considérées comme des OGM ? Le triptyque "génétique, numérique, robotique" sauvera-t-il l’agroécologie ? Ne cédons pas à la tentation du passage en force sur les NBT sous pression d’un ministère de l’agriculture qui sommerait l’INRAE de « rattraper son retard sur les biotechnologies dans le domaine végétal ». L’INRAE ne fera pas l’économie d’un débat ouvert sur les NBT à l’automne !

Nous vous souhaitons un beau mois d’août, que vous soyez en vacances ou au travail.


A lire également
Changement climatique et effondrement de la biodiversité : Position et propositions du syndicat Sud Recherche

Le changement climatique et l’effondrement de la biodiversité en cours constituent une menace existentielle pour les sociétés humaines, partout sur la planète. SUD Recherche appelle les collectifs de travail de la recherche et de l’enseignement supérieur à se mobiliser sur ces sujets de manière urgente, dans quatre directions.

Lire la suite sur https://www.sud-recherche.org/SPIPprod/spip.php?article4157


Navigation

AgendaTous les événements

avril 2024 :

Rien pour ce mois

mars 2024 | mai 2024