la caisse de solidarité, un outil pour la mobilisation

, popularité : 9%

Le développement de la mobilisation RETRAITES a incité notre syndicat à booster la mise en place de ce support décidé lors de son dernier congres.

Nous mettons en ligne un réglement-type de cet outil de solidarité financière entre agents de la recherche publique, et aussi de soutien aux personnels d’autres secteurs en lutte.

Le développement de la mobilisation RETRAITES a incité, fin août, le bureau national du syndicat à booster le dossier « caisse de grève » dont le principe avait été adopté au dernier congrès de Montpellier.

Le projet, préparé par la section d’IDF (Ile de France), rebaptisé « règlement de la caisse de solidarité » (formulation jugée plus adéquate) a été retenu, moyennant quelques aménagements et confirmé par le conseil national de fin septembre, sur la base d’une gestion transparente de proximité, l’outil étant ouvert à tous les personnels.
Au-delà de la solidarité financière entre agents du secteur de la recherche publique, les fonds récoltés peuvent aussi servir à soutenir les personnels d’autres secteurs en lutte.

Toutes sections ayant une comptabilité propre sont donc invitées à gérer le dispositif à leur niveau (ville, région…).
Pour les adhérent-es isolé-es et ceux des "petites sections" ne disposant pas d’un compte bancaire, une caisse de solidarité est créée au niveau national. Cependant, celle-ci, créée dans un souci d’égalité entre tous les adhérent-es, n’est pas ouverte plus largement, sa gestion nationale ne le permettant pas.

Voir le détail proposé pour le fonctionnement de cette caisse de solidarité dans le fichier joint.