Solidarité avec la Palestine - Participons aux initiatives de soutien - Accentuons la campagne BDS ( Boycott, Désinvestissement, Sanctions)

, popularité : 4%

SUD-Recherche EPST renouvelle ce 1er AOUT son soutien au peuple Palestinien soumis depuis plus de trois semaines à une agression militaire meurtrière conduite par le gouvernement d’Israël.

Face à la défaillance injustifiable des "politiques", nous appelons au renforcement de la campagne BDS, en rappelant notre opposition aux collaborations institutionnelles en cours dans le secteur de la recherche publique. Nous appelons à participer aux manifestations unitaires de soutien, notamment celle prévue à Paris à 15H ce samedi 2 AOUT à l’initiative du Collectif national pour un pais durable entre Palestiniens et Israéliens.

En fichier attaché version pour impression, affichage

Trois semaines après le début de l’offensive israélienne contre la bande de Gaza, plus de mille victimes, dont plus de 75% sont civiles, sont à dénombrer. Il faut ajouter à ce décompte macabre, les blessés, les habitations, les écoles, les hôpitaux détruits…

Rien ne peut justifier un tel massacre lié à la volonté du gouvernement israélien de faire pression sur la population et de la maintenir dans un état de soumission à l’ordre qu’il définit tout seul, indépendamment des décisions internationales.

Rien ne peut justifier non plus la complicité des dirigeants occidentaux et du gouvernement français en tout premier lieu. Rien n’est fait pour imposer le respect du droit international, les manifestations de soutien sont stigmatisées, taxées d’antisémitisme, avec criminalisation de cette solidarité.

Notre syndicat participe depuis longtemps à la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) qui est le moyen le plus pacifique, pour chacun/e, de faire pression sur le gouvernement israélien.

Nous avions notamment interpellé les Directions des EPST sur le contexte d’une mission en Israël de représentants de la recherche publique en mars dernier, conduite par le PDG de l’INRA. Ceci sans avoir, à ce jour, retour à notre sollicitation d’échange.

L’objectif affiché de ce déplacement concernait le renforcement des collaborations entre les deux pays en matière de recherche et de technologie. Nous considérons que les organismes publics français cautionnent ainsi les innombrables violations du droit international et des droits humains par Israël, ainsi que les politiques coloniales et discriminatoires de cet État condamnées par des dizaines de résolutions de l’ONU.

L’Union Européenne en rajoute même aujourd’hui, alors que le gouvernement Israélien débutait ses exactions à Gaza, en conférant à Israël, le 15 juillet, le statut de membre associé du programme européen de recherche H2020, permettant ainsi d’être éligible aux financements liés.

Nous continuons de dénoncer les collaborations institutionnelles à tous niveaux et demandons leur annulation. La société civile peut contribuer à compenser la défaillance injustifiable des « politiques » sur ce dossier.

Nous appelons donc au renforcement des initiatives menées dans le cadre de la campagne BDS.

Avec l’Union Solidaires nous appelons à participer aux manifestations unitaires organisées en France dans de nombreuses villes,

Notamment celle organisée à Paris ce samedi 2 août à 15H de Denfert aux Invalides par le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens