Courrier à la direction de l’Inserm au sujet du blocage de collègues en bout de grade Message d’information envoyé aux agent.e.s Inserm

, popularité : 18%

Chère collègue, cher collègue,

Les commissions administratives paritaires d’avancement se tiendront du 18 au 29 juin https://sp2013.inserm.fr/sites/gaia/appit/Pages/default.aspx. Sud Recherche EPST a écrit une lettre à la direction de l’Inserm pour alerter sur la situation de certain·e·s collègues ingénieur·e·s et technicien·ne·s bloqué·e·s en bout de grade depuis parfois très longtemps (21 sont bloqué·e·s depuis plus de 10 ans, 124 entre 3 et 9 ans, et 92 à moins de 3 ans). Outre le manque à gagner qui en résulte, la situation est souvent vécue comme une non-reconnaissance du travail accompli, comme une sanction.
Dans ce courrier, nous avons aussi alerté sur la situation des chargé·e·s de recherche de classe normale, qui se retrouvent dans une situation similaire (147 sont bloqué·e·s depuis plus de 10 ans, 184 entre 3 et 9 ans, et 124 à moins de 3 ans) et qui risquent de subir les mêmes conséquences.
Notre objectif est de mettre fin à ces situations de blocage et de rétablir des carrières fluides. C’est d’ailleurs notre conception du rôle des élu·e·s en CAP : ils ou elles ne doivent pas être là pour juger d’un pseudo-mérite, mais bien pour lutter contre les situations les plus critiques. Au moins tant que les CAP existent encore. Car leur destruction, entre autres moyens de défense du personnel, est programmée par le gouvernement dans le cadre "Action Publique 2022". Nous y reviendrons très prochainement dans un prochain message.

Solidairement,

Le bureau de Sud Recherche EPST

Le courrier en pièce jointe