Lettre ouverte en soutien à Mathieu, travaillant au CNES, et qui a perdu son emploi suite à une alerte infondée de la DGSI, le Tribunal administratif a jugé arbitraires les accusations portées.

, popularité : 7%

Dans cette lettre ouverte, nos organisations syndicales soutiennent « Mathieu », ingénieur au Centre national d’études spatiales (CNES), licencié suite à une alerte de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI). Niant les accusations qui lui sont faites, ce collègue a saisi le tribunal administratif qui lui a donné raison. Néanmoins, le Ministère de la Recherche a fait appel et l’affaire sera jugée dans les mois qui viennent.
Nous dénonçons l’acharnement infondé et inhumain du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche qui a fait appel de cette décision, et nous demandons la réintégration immédiate de Mathieu dans son emploi.

Navigation

AgendaTous les événements