CNRS-PDT/OS du 25 Octobre 2016

, popularité : 23%

Les questions posées par Sud lors de cette réunion sont ci-dessous. Le reste de la réunion est sous forme de prise de notes en pièces jointes. (Réservé adhérents)

Questions SUD Recherche :

- Même si nous trouvons important de doubler les informations en langue anglaise (comme cela se pratique dans certains labos) afin de permettre à nos collègues étrangers d’avoir accès au maximum d’informations, nous nous inquiétons que la langue anglaise devienne parfois la langue principale voire obligatoire dans les instances de gestion des labos (Conseil d’Unité) ou dans les instances d’évaluation. Ceci au risque d’exclure certains personnels des laboratoires de la participation à ces instances. Les efforts doivent être faits pour que tous puissent avoir accès à l’information. Il faudrait rappeler que le français est la langue officielle de nos laboratoires.

Le Président est surpris d’apprendre qu’un conseil de labo puisse se tenir en anglais. Il ne trouve pas cela normal. Effectivement le français reste la langue d’usage et officielle. Il fera passer la consigne.

- Impact des ZRR sur le recrutement de personnels étrangers. Nous voulons également rappeler que les ZRR ne sont pas seulement des zones équipées d’une badgeuse mais des zones qui restreignent les publications et l’accès de personnels étrangers sans aucune transparence en cas de refus ni aucun moyen de contester ces décisions. De plus ces zones peuvent s’avérer être des freins à la mobilité. Nous nous inquiétons du nombre important de demandes de labos pour être, en totalité ou en partie, en ZRR.

Le Président dit qu’à sa connaissance il n’y a pas de labo qui demande à passer ZRR pour obtenir des avantages. Les labos ne veulent plutôt pas être en ZRR. Quelques-uns le souhaitent pour protéger leurs données. Oui cela entraine des contraintes.

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019