STOPPER l’engrenage du toujours plus d’austérité, de précarité, de régression sociale ! STOPPER le dépérissement des EPST

, popularité : 11%

Message adressé aux agents des EPST pour accentuer la mobilisation contre la politique d’austérité, la course à la compétitivité jusqu’à mourir guéris ?

La précarité : pour toujours ? Non ! Et non au dangereux projet de loi Fioraso !

Amplifions la mobilisation dans l’ESR :En nous informant sur les enjeux de ce projet de loi, en participant aux AG, localement et au niveau national (AG samedi 2 mars à 10h à l’INalco, à Paris)…

Soyons en nombre dans les manifestations interprofessionnelles du MARDI 5 mars !

version jointe en attaché pour impression et affichage

STOPPER l’engrenage du toujours plus d’austérité, de précarité, de régression sociale ! STOPPER le dépérissement des EPST !

L’austérité, la course à la compétitivité : jusqu’à mourir guéris ?

Comme c’était prévisible – il n’est qu’à voir ce qui s’est passé en Grèce, en Espagne, au Portugal… - les mesures drastiques de réduction des dépenses publiques votées fin 2012 (10 milliards d’euros d’économies sur le budget de l’Etat en 2013) n’ont conduit qu’à enfoncer la France dans la récession, aggraver le chômage et détériorer encore davantage les services publics !

Comme d’habitude, l’argent public déversé en masse sur les entreprises (exonération de cotisations sociales, Crédit Impôt Recherche, Crédit Impôt Compétitivité Emploi…) n’a pas servi à créer – ou même sauver - des emplois mais s’est englouti dans les restaurations des profits et dividendes… Allait-on enfin changer de cap ? Que nenni ! (on ne change pas une politique qui échoue !)

Le gouvernement vient de décider 2 milliards d’économies nouvelles sur les budgets des Ministères, dont 330 millions d’euros pris sur le budget de la MIRES (Mission Interministérielle Recherche et Enseignement Supérieur).

Il s’apprête aujourd’hui à faire entériner l’accord national interpro (ANI) signé en janvier entre le patronat et certains syndicats (CFDT, CFTC, CGC) acceptant de réduire les droits et garanties collectives du code du travail !!

Informez-vous et signez ici la pétition du collectif unitaire contre cet « ANI qui nous veut du mal ».

Les syndicats non signataires de cet accord (CGT et FO), rejoints par les syndicats FSU et Solidaires (qui étaient exclus des négociations avec le patronat), appellent à une journée de MANIFESTATIONS INTERPROFESSIONNELLES le MARDI 5 MARS, dans toute la France.

Voir ici (site de la CGT) les lieux et horaires par départements.

Et un nouveau coup bas sur les retraites se prépare, bien enrubanné dans les rapports d’experts ad’hoc !

La précarité : pour toujours ? Non ! Et non au dangereux projet de loi Fioraso !

Le projet concocté par la ministre Fioraso ne prévoit même pas de supprimer l’ANR et les Idex pour réorienter leurs financements vers les établissements, en postes titulaires et en crédits récurrents.

L’avenir promis : le gel d’encore plus d’emplois de titulaires, l’accentuation de la pression sur les équipes et les individus, la mise en compétition et toujours le règne du financement sur projets et de l’emploi précaire ! Bonjour le changement ! Dans l’immédiat les « concours réservés » Sauvadet vont tourner à la compétition entre précaires pour se disputer une poignée de postes ! Et que vont devenir les contractuels qui ne réussiront pas les rares concours ?

UN PROJET DE LOI DANGEREUX : il organise la régionalisation du système d’ESR, la dissolution des EPST dans les « communautés d’universités », et la marchandisation toujours plus poussée de la recherche publique, au nom de la « compétitivité ».

Les syndicats et associations de l’ESR, les collectifs de précaires, appellent les personnels et les étudiants à se mobiliser pour le retrait de ce projet de loi et sa remise en chantier sur d’autres bases, avec des moyens !

Voir ici le communiqué unitaire publié le 26 février

IL FAUT FAIRE VITE : la ministre entend faire approuver son projet de loi en Conseil des Ministres avant la fin mars (le 20 ou le 27) et le faire voter avant l’été !

Parce que tous les reculs sur les droits des salariés du privé (code du travail, retraites…) nous concernent aussi et se transforment ensuite en reculs sur les droits des salariés du public (et vice-versa !) ;
Parce que nous voulons de vraies réponses aux problèmes de la précarité, de l’emploi, des salaires ;
Parce que c’est possible avec un autre partage des richesses, si les gouvernements européens cessent de sacrifier les populations et les services publics pour complaire aux investisseurs !

Amplifions la mobilisation dans l’ESR :En nous informant sur les enjeux de ce projet de loi, en participant aux AG, localement et au niveau national (AG samedi 2 mars à 10h à l’INalco, à Paris)…

Soyons en nombre dans les manifestations interprofessionnelles du MARDI 5 mars !