PEDR et autres primes : retour sur la mobilisation à IRSTEA… et suites à donner

Message de l’intersyndicale SUD-Recherche-EPST / SNPREES-FO / SNTRS-CGT à tous les personnels de l’IRSTEA diffusé le 18 déc 2017
mardi 19 décembre 2017
popularité : 10%

Chers collègues,

Suite au rejet exprimé par les représentants du personnel (RdPs) et à la mobilisation exemplaire des personnels CR/DR directement concernés, le PDG de l’IRSTEA, M. Marc Michel a annoncé le 7 décembre, par un courriel adressé à tout-irstea, sa décision d’abandonner la mise en place de la PEDR en 2018, sans pour autant proposer de solution de rechange ni même répondre aux demandes exprimées, au dernier pointage, par 73 % des CR/DR de l’Etablissement et les représentants du personnel dans toutes les instances.

Tout d’abord nous tenons à rappeler pourquoi les conditions envisagées pour la mise en œuvre de la PEDR à l’IRSTEA étaient inacceptables : la note de service proposée et refusée à plusieurs reprises par les RdPs proposait de servir trois montants (3 500, 6 000 ou 8 500 €), et un montant exceptionnel de 15 000 € pour les lauréats de distinctions scientifiques, mais avec un budget alloué permettant de servir au maximum 20 agents en même temps (et moins si les montants supérieurs à 3500 € étaient appliqués), donc 20 sur 123 CR/DR (effectif au 31 décembre 2016), soit 16% de bénéficiaires au maximum. Cela revient donc à mettre en compétition les chercheurs au sein de l’Etablissement et ne permet absolument pas de résorber, au moins partiellement, les écarts de rémunération entre les CR-DR et les corps d’ingénieurs.

Rappelons que ce texte a également été refusé par 73 % des CR/DR de l’Etablissement, mais aussi par le conseil scientifique et technique, composé majoritairement de personnalités extérieures.

La lettre des CR/DR tout comme les RdPs réclamaient l’attribution d’une prime uniforme et pérenne à tous les CR et DR et la mise en œuvre de démarches pour réduire les inégalités entre CR-DR et les corps d’ingénieurs.

Pour couper court à toutes les fausses rumeurs, nous joignons à ce mail un document qui relate plus en détail les différentes étapes de la « non-négociation » et les positions prises par les RdPs en CTEP et leur analyse de la situation. Nous y joignons également les dernières informations sur ce qui s’est passé au Conseil d’Administration du 14 décembre autour de ce sujet « chaud » des primes (PEDR et iSFIC).

Nous nous réjouissons que sous la pression conjuguée des CR et DR et des RdPs dans toutes les instances, la direction renonce à mettre en place la PEDR telle qu’elle la concevait. Mais il n’est pas question d’en rester là ! Les RdPs appellent les CR-DR et tous les agents à continuer de se mobiliser pour exiger de la direction qu’elle cesse sa politique délétère de mise en compétition des agents et se fixe comme objectif, comme il le lui est demandé depuis des années, de réduire les inégalités au sein de l’Etablissement. L’allocation d’un budget supérieur permettant l’attribution d’une prime uniforme et pérenne à l’ensemble des CR et DR doit explicitement être posée sur la table de négociation.

L’intersyndicale SUD-Recherche-EPST / SNPREES-FO / SNTRS-CGT et les représentants du personnel dans les instances CTEP, CA, CAP des CR et des DR, commission carrières.


Documents joints

PEDR et autres primes_discussionsCTEP
PEDR et autres primes_discussionsCTEP
histoire d’une "non-négociation"
PEDR-ISFIC_CA-14-dec-2017
PEDR-ISFIC_CA-14-dec-2017
Nous n’avons pas les mêmes valeurs !

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 16 janvier 2018

Publication

2282 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
5 Sites Web
88 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
47 hier
329708 depuis le début
25 visiteurs actuellement connectés